Julien Dray a établi un parallèle entre «la méthode du Parti de gauche, et donc de Jean-Luc Mélenchon», et celle «qui avait prévalu dans les années 20-30, la troisième période de l’Internationale communiste, qui était de dire qu’il fallait dénoncer les sociaux-traîtres plutôt que de dénoncer les autres (les opposants de droite ou d’extrême droite, ndlr). Et ça a conduit en Allemagne en 1933 à faire que la gauche, alors qu’elle était majoritaire, a laissé Hitler devenir chancelier» (Libé d'après AFP).

 

En 1932, le total PC-PS en Allemagne oscillait entre 36 et 38 % !

 

Détails

(SPD : parti socialiste allemand ; KPD : parti communiste allemand) :

-  20 mai 1928 : SPD 29,8 % ; KPD : 10,6 % ; total : 40,4 %

-  14 septembre 1930 : SPD 24,5 % ; KPD : 13,1 % ; total : 37,6 %

-  31 juillet 1932 : SPD 21,6 % ; KPD : 14,3 % ; total : 35,9 %

-  6 novembre 1932 : SPD 20,4 % ; KPD : 16,9 % ; total : 37,3 %

Non seulement la gauche n’était pas majoritaire mais elle en était très loin ! Non seulement dans les années 30 mais pendant toute la période dite de Weimar (1919-1933).

 

Un éditorial sur la question : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=595 .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.