François Delpla
historien
Abonné·e de Mediapart

220 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 févr. 2011

François Delpla
historien
Abonné·e de Mediapart

Hitler était fou

François Delpla
historien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hitler fou ? Vous n'y pensez pas ? Où serait sa responsabilité ?

Pourtant, l'idée fait son chemin, à partir des travaux d'un pionnier américain extraordinairement courageux nommé Rudolph Binion.

Son disciple anglais David Lewis lui a consacré un site somptueux : http://www.dredmundforster.info/

Des rieurs un peu gras ont négligé ces découvertes sous le prétexte qu'au point de départ se trouve un roman.

Voyons comment Binion le résume :

Le roman est centré sur la "guérison miraculeuse" à "P." d'un nommé "A. H.", frappé
d'une "cécité hystérique". A. H. prétend avoir été gazé à l'ypérite pendant un "tour de
service au front" et joue au héros de guerre incapacité tout en détournant des
ressources médicales des victimes de "vraies" souffrances. Il se fait remarquer en
faisant des ennuis aux autres malades du service moins enthousiastes que lui pour la
cause allemande, en voie de s'effondrer. Le psychiatre en chef, répugné par sa
personnalité mais intrigué par sa pathologie, fait parler A. H. pendant une longue
consultation nocturne et réfléchit ensuite la manière d'utiliser son fanatisme pour guérir
sa cécité. Pendant une deuxième consultation nocturne, il examine les yeux malades de
A.H. et déclare qu'il est médicalement impossible de les guérir. Il suggère ensuite, dans
l'obscurité, qu'avec sa force de volonté surnaturelle, A.H. peut les guérir lui-même.
A.H. se concentre pour voir une allumette, puis une paire de bougies allumées dans le
noir pendant que le médecin lui dit : "Il faut que vous vous fassiez une confiance
aveugle. Vous cesserez alors d'être aveugle". Et "l'Allemagne a besoin d'hommes
comme vous maintenant, des hommes possédant de l'énergie et une foi aveugle en euxmêmes.
L'Autriche, c'est fini ; pas l'Allemagne". Et enfin "POUR VOUS, TOUT EST
POSSIBLE ! DIEU VOUS AIDERA SI VOUS VOUS AIDEZ VOUS-MÊME !". A
ce moment, il retrouve la vue et le médecin le plonge dans un sommeil hypnotique sans
rêves jusqu'au lendemain matin.

Les rieurs sont tout bonnement -à leur insu, souhaitons-le leur- des auxiliaires de la Gestapo. Elle a en effet détruit toute trace archivistique des soins reçus par Hitler à l'hôpital de Pasewalk en novembre 1918, après son gazage sur le front. Mais si un roman a pu en parler c'est parce que le psychiatre, bourrelé de remords, est venu à Paris dans l'été de 1933 et a communiqué le dossier à des intellectuels émigrés. C'est un Tchèque germanophone nommé Ernst Weiss qui vraisemblablement a hérité du dossier, en tout cas c'est dans ses papiers qu'on a retrouvé ce manuscrit, finalement publié en 1963 -l'auteur s'étant suicidé à l'entrée des Allemands dans Paris. Quant au psychiatre, il s'appelait Edmund Forster et s'était lui-même tué, en Allemagne, dans l'automne de 1933.

Dans les années 2000, la cure administrée par Forster a fait l'objet de nouvelles investigations, consignées notamment dans un livre de Lewis en 2003 et un autre de Bernhardt Horstmann, Hitler in Pasewalk, en 2004.

Du coup, la réalité de l'intervention du dr Forster n'est plus contestée et le débat se déplace sur le diagnostic, une revue psychiatrique allemande de 2009 craignant par exemple qu'on en vienne à dédouaner Hitler de sa responsabilité criminelle : http://www.kup.at/kup/pdf/8276.pdf .

A cela on peut objecter que, d'une part, la question de la responsabilité du malade mental, au regard du droit, est en pleine évolution, d'autre part que le genre de folie de Hitler (se croire en liaison avec la Providence et mandaté par elle pour éradiquer le "poison juif"), passant pour se matérialiser par l'exercice d'une fonction politique majeure dans un grand pays des plus modernes, ne permet guère d'assimiler son cas à celui des meurtriers racistes de plus petite envergure.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens