Au-delà de l'affaire Haenel-Karski : la spécificité du nazisme

L'outrance accusatrice de Haenel, éprouvant le besoin d'inventer les baîllements et la distraction de Roosevelt au récit des atrocités antisémites pour obtenir, sic, une métaphore de l'antisémitisme universel applaudissant au meurtre de ces infortunés, a l'immense mérite de mettre en lumière le noeud de l'affaire : la grande habileté du nazisme à mettre les humains devant des choix impossibles, jusqu'à l'arrivée d'un Alexandre qui tranche le noeud gordien. Il ne s'appela d'ailleurs pas Roosevelt, mais Churchill.

 

pour quelques développements :

http://www.delpla.org/article.php3?id_article=434

http://www.delpla.org/article.php3?id_article=435

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.