François Dupent
Congo Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

135 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2019

Le nouveau module de l’aérogare de l’aéroport de Pointe-Noire désormais opérationnel

François Dupent
Congo Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les ministres Jean Jacques Bouya, de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux et Fidèle Dimou, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande ont assisté, le 15 janvier 2019, à l’arrivée du vol international d’Ethiopian Airlines, à la nouvelle aérogare de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cette activité s’inscrivait dans la suite de la cérémonie de mise en service effective du deuxième module des installations terminales de cet aéroport qui a eu lieu la veille.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des préfets des départements de Pointe-Noire et du Kouilou, du Maire de la ville et des autres corps constitués départementaux.

Cette mise en exploitation effective marque l’entrée de plain-pied de l’aéroport Antonio Agostino Neto dans une nouvelle ère de son histoire dans le hub des plateformes aéroportuaires aux normes internationales.

Construit par la société China Jiangsu International, sous le contrôle de l’ingénieur français Veritas, le deuxième module de l’aérogare de Pointe-Noire inauguré, le 11 octobre 2015 par le Président de la République, est un bâtiment à trois étages offrant un espace d’environ 18 000 m² comprenant toutes les commodités requises et dignes d’une infrastructure de son envergure dotée de deux groupes électrogènes d’une capacité de 2.800 KVA, chacun.

Prenant la température de ce nouveau terminal, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande qui présidait, depuis le 14 janvier du mois en cours, la mise en exploitation de cette plateforme flambant neuve en assistant à l’arrivée de quelques vols domestiques et internationaux, pense que la mission a été bien accomplie. Le tout s’est passé comme souhaité et sans aucune fausse note. « Nous avons pris l’engagement devant toute la République que le 14 janvier 2019 le deuxième module de l’aéroport de Pointe-Noire  devrait être mis en exploitation. C’est chose faite et tout se passe bien », a déclaré le ministre Fidèle Dimou.

La réalisation des nouvelles installations terminales de l’aéroport international de Pointe-Noire est l’expression de la volonté du Président de la République, Denis Sassou Nguesso, de moderniser de façon  intégrale de cette plateforme aéroportuaire, de renforcer ses équipements et d’accroitre son trafic annuel des passagers.

En sa qualité de maitre d’ouvrage délégué, le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques Bouya a saisi l’occasion pour se rassurer de la bonne fonctionnalité des équipements et de l’exploitation optimale de l’ouvrage.

Le ministre Jean Jacques Bouya a insisté sur la pérennisation de cet acquis. « Les infrastructures modernes ont des obligations et des devoirs. Il est de bon aloi de s’accommoder à leur utilisation pour qu’elles servent sur une longue durée. Vous avez dû constater, à une certaine période, qu’il y a eu du matériel qui avait pris un coup ici, à cause de non utilisation de celui-ci. J’attire donc l’attention de l’entreprise qui a la charge de l’exploitation de cette plateforme. Nous ne souhaitons plus reprendre les mêmes choses. Nous devons faire un effort d’aller de l’avant pour ne pas se retrouver dans un processus d’éternel recommencent. Le concessionnaire doit impérativement veiller au bon usage des équipements pour que nous n’assistions plus à ce spectacle désolant », a-t-il martelé.

Le lendemain de l’activité, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande a assisté à l’arrivée, dans la soirée, d’un autre vol international en provenance de Paris, en France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss