François Dupent
Congo Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

135 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2019

François Dupent
Congo Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

Le nouveau module de l’aérogare de l’aéroport de Pointe-Noire désormais opérationnel

François Dupent
Congo Brazzaville
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les ministres Jean Jacques Bouya, de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux et Fidèle Dimou, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande ont assisté, le 15 janvier 2019, à l’arrivée du vol international d’Ethiopian Airlines, à la nouvelle aérogare de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cette activité s’inscrivait dans la suite de la cérémonie de mise en service effective du deuxième module des installations terminales de cet aéroport qui a eu lieu la veille.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des préfets des départements de Pointe-Noire et du Kouilou, du Maire de la ville et des autres corps constitués départementaux.

Cette mise en exploitation effective marque l’entrée de plain-pied de l’aéroport Antonio Agostino Neto dans une nouvelle ère de son histoire dans le hub des plateformes aéroportuaires aux normes internationales.

Construit par la société China Jiangsu International, sous le contrôle de l’ingénieur français Veritas, le deuxième module de l’aérogare de Pointe-Noire inauguré, le 11 octobre 2015 par le Président de la République, est un bâtiment à trois étages offrant un espace d’environ 18 000 m² comprenant toutes les commodités requises et dignes d’une infrastructure de son envergure dotée de deux groupes électrogènes d’une capacité de 2.800 KVA, chacun.

Prenant la température de ce nouveau terminal, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande qui présidait, depuis le 14 janvier du mois en cours, la mise en exploitation de cette plateforme flambant neuve en assistant à l’arrivée de quelques vols domestiques et internationaux, pense que la mission a été bien accomplie. Le tout s’est passé comme souhaité et sans aucune fausse note. « Nous avons pris l’engagement devant toute la République que le 14 janvier 2019 le deuxième module de l’aéroport de Pointe-Noire  devrait être mis en exploitation. C’est chose faite et tout se passe bien », a déclaré le ministre Fidèle Dimou.

La réalisation des nouvelles installations terminales de l’aéroport international de Pointe-Noire est l’expression de la volonté du Président de la République, Denis Sassou Nguesso, de moderniser de façon  intégrale de cette plateforme aéroportuaire, de renforcer ses équipements et d’accroitre son trafic annuel des passagers.

En sa qualité de maitre d’ouvrage délégué, le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques Bouya a saisi l’occasion pour se rassurer de la bonne fonctionnalité des équipements et de l’exploitation optimale de l’ouvrage.

Le ministre Jean Jacques Bouya a insisté sur la pérennisation de cet acquis. « Les infrastructures modernes ont des obligations et des devoirs. Il est de bon aloi de s’accommoder à leur utilisation pour qu’elles servent sur une longue durée. Vous avez dû constater, à une certaine période, qu’il y a eu du matériel qui avait pris un coup ici, à cause de non utilisation de celui-ci. J’attire donc l’attention de l’entreprise qui a la charge de l’exploitation de cette plateforme. Nous ne souhaitons plus reprendre les mêmes choses. Nous devons faire un effort d’aller de l’avant pour ne pas se retrouver dans un processus d’éternel recommencent. Le concessionnaire doit impérativement veiller au bon usage des équipements pour que nous n’assistions plus à ce spectacle désolant », a-t-il martelé.

Le lendemain de l’activité, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande a assisté à l’arrivée, dans la soirée, d’un autre vol international en provenance de Paris, en France.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Des médecins accompagnant des patients en cancérologie confient leurs doutes
La convention citoyenne sur la fin vie qui s’ouvre aujourd’hui doit se prononcer sur une légalisation de l’aide active à mourir. Deux médecins de l’Institut de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, qui sont auprès des malades en fin de vie, partagent leur vécu et leurs interrogations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Appel de Militants mutualistes, responsables ou anciens responsables de mutuelles
Dans un article particulièrement agressif, la Croix (08/09/2022) publie un texte de Tugdual Derville, intitulé « Euthanasie, de quoi se mêlent les mutuelles ? »
par Libre Pensee
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey