Congo/Reconnaissance : Une avenue dénommée Jean Dominique OKEMBA à Talangai

Une avenue du 6ème arrondissement de Brazzaville aménagée à la circulation des personnes et des biens a été débaptisée du nom de Jean Dominique Okemba, ce mardi 20 décembre 2016, au cours d’une cérémonie en deux phases.

Photo de famille à l'avenue OKEMBA Photo de famille à l'avenue OKEMBA

 

La première partie a été consacrée au déroulé des allocutions : le mot de bienvenue de l’administrateur maire de Talangai, la déclinaison des motivations ayant conduit le conseil départemental et municipal de Brazzaville à la prise d’une telle délibération, la lecture de ladite délibération et le mot de circonstance du récipiendaire.

Privat Frédéric NDEKE, Maire de Talangai a situé la cérémonie dans son contexte historique. Pour lui, l’idée de la dénomination de cette avenue de Talangai en avenue Jean Dominique OKEMBA remonte à 1998-1999, au moment où les témoignages des habitants de cette entité administrative de Brazzaville sur les actes généreux que Jean Dominique OKEMBA posait au quotidien. Cet appel à la reconnaissance des bienfaits de cet homme en direction des congolais a pris bien corps en 2000 et a connu son aboutissement en septembre 2016, au terme de la 6ème session ordinaire, d’essence ordinaire du conseil municipal et départemental de Brazzaville,  pouvait préciser le Maire du 6èmearrondissement de la ville capitale

C’est en se fondant sur les multiples témoignages des congolais que le conseil départemental et municipal de Brazzaville, siégeant en session  ordinaire administrative, a pris le 23 septembre 2016, la délibération portant dénomination de la 3ème avenue, après l’avenue Marien NGouabi en avenue Jean Dominique OKEMBA. Dans cette perspective Klesh Atipo Anita NGAPI, 1er secrétaire du bureau de l’assemblée locale de la ville capitale a soutenu que « Jean Dominique OKEMBA pose des actes louables dans les quartiers 65, 67 et au-delà de Talangai. »

A titre illustratif, il a cité l’acquisition du transformateur et câbles électriques pour l’électrification du quartier 67 de Talangai, la prise en charge de plusieurs ordonnances médicales, la dotation des habitants des quartiers 65 et 67 des matériaux d’assainissement et de salubrité, le bitumage des rues OBOLI et FOURA, l’achat des équipements sportifs, le soutien des personnes vulnérables, la liste n’est pas exhaustive. Autant d’acte de charité, d’altruisme ainsi que de cœur que Jean Dominique OKEMBA pose au quotidien.

C’est en reconnaissance de ce qui précède et s’appuyant sur les textes légaux sur la base de laquelle sont administrés Brazzaville et le Congo, que le conseil départemental et municipal a donné lecture de ladite délibération. David Claver ETOUA, membre dudit conseil a donné lecture de cette délibération du conseil du 23 septembre 2016.  Ainsi « la 3ème avenue après l’avenue Marien NGouabi, dans les quartiers 65 et 67 de Talangai est dénommée avenue Jean Dominique OKEMBA. » pouvait-on entendre.

Le récipiendaire, lui-meme, Jean Dominique OKEMBA, remerciant le plénum des conseillers locaux pour l’honneur fait envers sa personne, s’est ressouvenu de l’histoire de Talangai : « Il y a 40 ans, le quartier qui accueille cette cérémonie était habité par des rares citoyens » a-t-il renchéri avant de poursuivre : « C’est en 1976 que j’avais acquis un lopin de terre dans ce quartier. » En apportant pierre après pierre, le quartier d’il y a 40 ans change chaque jour qui passe. Et à Jean Dominique OKEMBA de dire : « Le village d’Ondebé qui m’a vu naitre se voit naitre un voisin, le quartier 67 de Talangai. », avant de conclure que : « L’acte de ce jour marque le debut d’une prise de conscience et de responsabilité, à travers des actes visant à améliorer le cadre de vie, afin les panneaux qui porteront le nom de Jean Dominique OKEMBA, placés sur cette avenue soit regardés avec dignité et respect. »

La seconde partie, quant à elle, a consisté au dévoilement de la plaque inaugurale par le président du conseil municipal de Brazzaville, Hugues NGOUOLONDELE et à la découverte de cette avenue, dans son 1er tronçon déjà bitumé, allant de la 2ème sortie Nord à la rue Ndolo, le second tronçon en court d’aménagement part de la rue Ngania au terminus de Mikalou.

En somme, de l’esprit et la lettre des messages prononcés, il en ressort que Brazzaville vient de faire honneur à un de ses fils de son vivant. Aussi faut-il en conclure en ayant recours à Guy de MAUPASSANT en ces termes : « La vie est une scène de théâtre au cours de laquelle chacun joue sa partition et passe. » Et Jean Dominique OKEMBA est en train de jouer sa partition à l’édification de la Nation congolaise, pouvait déclarer à notre micro Pierre IBEYA.

Il faut, au demeurant, sauvegarder les acquis pour les générations futures, est l’invite adressée aux usagers de la route et aux bénéficiaires des infrastructures en construction.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.