Togo : Les masques tombent !

Nous publions un texte que nous a communiqué le Rassemblement National pour la Démocratie et le Panafricanisme (RNDP), sur la situation politique au Togo et les implications de la récente révélation des faits de corruption au Togo, en lien avec l'attribution de concessions portuaires au Port Autonome de Lomé.

RASSEMBLEMENT NATIONAL POUR LA DEMOCRATIE ET LE PANAFRICANISME

  RNDP

Liberté Justice Solidarité

Rassemblement national pour la démocratie et le panafricanisme Rassemblement national pour la démocratie et le panafricanisme

 

Les masques tombent !

On assiste depuis un certain temps, que les peuples acceptent de moins en moins les dictatures, et se soulèvent contre la domination de leurs dirigeants qui confondent la gouvernance de leurs pays, et la gestion des ressources de celui-ci comme leurs propres biens, dont ils en disposeraient comme bien leur semble.

Cette pratique a pris jour en Afrique au sud du Sahara et particulièrement en Afrique dite francophone, ou elle s’est bien ancrée avec la Françafrique. Comment peut-on accepter qu’un étranger puisse s’installer sur le poumon économique d’un pays, par la corruption de son dirigeant,  qui n’a comme seul souci de se maintenir  ad vitam aeternam au pouvoir, pendant que le peuple meurt de faim.

C’est bien ce qui se passe au Togo, avec ce que l’on appelle l’affaire Bolloré. En effet, Faure Gnassingbé en bradant le port du Togo à Bolloré pour son propre intérêt, il s’est bien fait avoir dans sa fourberie ; mais aujourd’hui on observe que les masques tombent, et la jeunesse ne se laisse plus faire, bien que cette pratique porte la marque de la Françafrique depuis des décennies.

 Comme l’a bien souligné le président Abraham Lincoln : « lorsque l’homme s’habitue à voir les autres porter les chaînes de l’esclavage, c’est qu’il accepte lui-même de les porter »  Car comme il le dit bien aussi, « on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. »

L'affaire Bolloré a la une des quotidiens togolais Le Panafricain et Liberté le 2 mars 2021 L'affaire Bolloré a la une des quotidiens togolais Le Panafricain et Liberté le 2 mars 2021

Combien de temps le peuple togolais va-t-il se laisser faire encore ? cela fait des décennies que notre pays vit dans l’espérance d’un sauveur, et chacun croit être le messie qui va lui apporter le changement, malheureusement tout cela n’est qu’une chimère, Chacun se réfugie derrière un sigle appelé « opposition » pour tromper la vigilance de la majorité du peuple, qui se débat avec sacrifice, pour un changement et contre le mal vivre. Mais hélas rien ne se produit, chacun cherche à se réfugier derrière son égoïsme, en attendant le moment venu pour rejoindre la mangeoire.

Devant cette turpitude des uns et des autres, le RNDP fait appel à la jeunesse togolaise de prendre elle-même son destin en main, sans compter sur aucun mouvement, ou parti dit de « l’opposition » pour changer les choses, sinon son avenir restera toujours hypothéqué. Nous sommes dans un monde où les gens préfèrent se servir plutôt que de servir l’intérêt de la majorité du peuple. Nous n’ignorons pas l’espoir de la lutte du peuple depuis des décennies pour l’alternance dans notre pays, mais, force est de constater que nous en sommes à ce jour  au même point avec les mêmes acteurs et les mêmes erreurs.

Il nous revient aujourd’hui de comprendre que dans l’histoire de l’humanité, aucun système, reposant même sur n’importe quelle complicité, n’est pas plus fort que le désir et la volonté d’un peuple qui veut se libérer. C’est pour cette raison, que malgré les connivences de l’intérieur comme de l’extérieur avec la dictature, nous devons garder l’espoir de notre juste lutte, nous n’avons pas le droit de laisser notre pays dans les mains d’un système prédateur qui à chaque minute qui passe, ne cesse de détruire l’avenir et l’espoir de toute une génération. Le peuple sait toujours ce qu’il veut, c’est pour cette raison qu’il nous parait inutile d’attendre qui que ce soit pour lui dire, ou se trouve son intérêt.

Ainsi, Le RNDP dénonce et condamne toute tentative de dialogue ou de concertation avec le régime d’où qu’elle vienne. Nous devons tirer les leçons du passé, un dictateur ne dialogue jamais, il n’en a pas besoin, il ne sait pas partager, il sera toujours le gagnant quoi qu’il en soit. Si par hasard, il lui arrive d’en organiser un, c’est pour justifier sa cause auprès de ses souteneurs. C’est pourquoi, ceux qui participent à un dialogue avec un dictateur ne cherchent aucunement un résultat pour la victoire du peuple, mais simplement pour espérer les miettes que celui-ci leur accorderait en récompense de leur duplicité.

Les faits sont là pour justifier notre propos, c’est bien ce que l’on appelle  collaboration, et non opposants au système.

Mais aujourd’hui les masques tombent, chacun rejoint ses rangs, à nous de détecter le bon grain de l’ivraie, il en est de même pour tous ces prédateurs tels Bolloré et autres qui pillent nos pays sans vergogne et sans complexe, en poussant la jeunesse dans son désespoir,  de  quitter leur pays  et pour certains, l’océan devient malheureusement leur dernière demeure.

Paris le 10/03/2021.

Pour le RNDP

Le bureau.

Christian MENSAH 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.