Le MMLK appelle à des manifestations devant les Ambassades de France en Afrique

Le mouvement « Mouvement Martin Luther King la voix des sans voix » (MMLK), dans un communiqué publié le 18 janvier 2019, revient sur le rôle joué par la France en Afrique, notamment dans son ancien pré-carré colonial d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.

MMLK MMLK

Le pasteur Edoh Komi, leader du mouvement, s’inspire du mouvement de révolte des Gilets Jaunes, qui conteste énergiquement depuis dix semaines dans l’ensemble de la France la politique menée par Emmanuel Macron, son gouvernement et la majorité parlementaire qui les soutient. Il établit ainsi un parallèle pour poser la question des effets néfastes à l’égard de l’Afrique dans divers domaines, de la politique extérieure de la France menée par Emmanuel Macron et portée par son ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian.  Il propose aux peuples d’Afrique concernés d’exprimer leur réprobation à l’égard de cette politique et d’exiger les ingérences de la France en Afrique afin  « d’équilibrer les rapports de forces pour redistribuer les cartes géopolitiques du monde.» A cet effet il les appelle a manifester le 14 juillet 2019 devant les ambassades et consulats de France en Afrique.  

Le Pasteur Edoh Komi Président du Mouvement Martin Luther King la Voix des sans Voix Le Pasteur Edoh Komi Président du Mouvement Martin Luther King la Voix des sans Voix

COMMUNIQUE DU MMLK

APPEL À DES MANIFESTATIONS DE PROTESTATION DEVANT LES CONSULATS ET AMBASSADES DE FRANCE EN AFRIQUE LE 14 JUILLET PROCHAIN. 

Selon le Mouvement Martin Luther King « La FRANCE N'EST GUÈRE UN AMI NI PARTENAIRE DE L'AFRIQUE MAIS UN DESTRUCTEUR, UN MANIPULATEUR ET UN ENNEMI QU'IL FAUT COMBATTRE À TOUT PRIX ».

C'est avec indignation et humiliation que nous suivons l'évolution mégalomane dans les séries de comportements et d'attitudes mesquines et cyniques de la France à l'égard de son pré carré sur le continent africain. Sans vouloir jamais se mettre en cause pour traiter les peuples africains d'égal à ceux de son pays, la France continue d'exceller dans sa politique coloniale s'ingérant activement dans les affaires intérieures du continent des Sékou Touré, d'Amilcar Cabral, de Lumumba, de Sylvanus et autres.

Elle tient toujours en mains de fer l'économie des pays francophones d'Afrique avec le franc colonial et la défense avec les bases militaires partout en vue de défendre non les peuples mais les régimes amis despotes contestés et vomis dans leurs pays. Ses ingérences inappropriées et sélectives étouffent l'Afrique et interpellent la génération du 21ème à oser vers une nouvelle dynamique de résistance et de protestation contre l'ex métropole dont les énormes intérêts ne sont pas faciles à  abandonner. De cette illustration, il s'avère clairement que la FRANCE N'EST GUÈRE UN PARTENAIRE POUR L'AFRIQUE MAIS UN DESTRUCTEUR, UN MANIPULATEUR ET UN ENNEMI qu'il faut combattre sans pitié. C'est pour cette raison que des actions dont la principale du 14 juillet prochain, sont initiées par le Mouvement Martin Luther King sur tout le continent notamment dans les pays francophones. 

Avant cette date, engageons-nous de clochardiser et de haillonner sur le continent le drapeau français, le Franc CFA, les produits français (T…., B……, C…..et autres). Face à l'envie vorace de l'hexagone à abrutir le continent et à le maintenir dans le sous-développement avec la ligne de mire STATUT DE PPTE (pays pauvres très endettés), l'engagement sous une nouvelle forme de résistance anti-française pour parachever les exploits des patriarches africains des années 1960 en vue d'une durable et vraie indépendance du continent, devient désormais un devoir sacré pour les peuples toujours soumis au diktat et à l'asservissement des puissances étrangères.

Peuples d'Afrique, la force et la rigueur de nos actions présentes et à venir, réside inexorablement dans la fervente prise de conscience que la France et l'Occident, dans leur pacte, considèrent toujours l'Afrique comme un bouc émissaire destiné à être sacrifié pour assouvir leurs intérêts. Autrement, n'entendons rien de cette dite communauté internationale complice de nos malheurs et avide de nos ressources minières. Levons nous et équilibrons les rapports de forces pour redistribuer les cartes géopolitiques du monde. Levons nous pour que l'Afrique prenne et jouisse de sa place de plus de 30 millions de km2 de superficie sur la planète terre. 

France, les peuples d'Afrique se rappellent et pleurent tristement les valeureux et dignes fils/filles que tu as fait abattre froidement pour avoir péché de s'opposer à tes magouilles et tes machinations. Les plus récentes tragédies à ton actif sont entre autres l'assassinat odieux du Guide Libyen Mouammar Kadhafi, les 3000 morts dans la crise ivoirienne avec le "défèrement" du président Laurent Gbagbo à la Cour Pénale Internationale (CPI) dont sa remise en liberté suscite ta colère, exprimée par le chef MANIPULATEUR, le goujat et diablotin SARKOZY. C'est dans ce schéma obscur et machiavélique que toi, France tu sembles te retrouver dans le dossier de la RDC dont le pays vient de sortir des historiques élections présidentielles.

Les présentes préoccupations du MMLK sont d'ailleurs motivées par la mise en branle de cette machine puante de la France à intervenir là où personne ne l'attend. Cela, pour nous, sonne comme une énième humiliation et va déclencher la machine de séries de manifestations de protestation contre la France et ses intérêts sur le continent.

FRANCE, C'EST AMORCÉ TA CHUTE EN AFRIQUE POUR RENDRE HOMMAGE AUX PÈRES DE LA RÉSISTANCE CONTRE L'IMPÉRIALISME ET LE COLONIALISME. FERONS-NOUS COMME LES GILETS JAUNES POUR RENDRE LA MONNAIE À LA FRANCE, nul ne saurait le dire.

Rendez-vous devant les ambassades et consulats de France en Afrique le 14 juillet prochain. 

"AUX GRANDS MAUX, LES GRANDS REMÈDES ", DIT-ON 

18 Janvier 2019 
Pasteur EDOH KOMI / MMLK - LOMÉ TOGO

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.