Un pass sanitaire anti-constitutionnel

Si le Conseil Constitutionnel est bien le Conseil Constitutionnel, il ne saurait laisser passer un dispositif aberrant qui ne repose que sur l'arbitraire d'un gouvernement manquant totalement de discernement.

Puisque la totalité de la population adulte ne pouvait, de toute façon, être vaccinée dans les délais fixés, c'est donc avec un total arbitraire que le gouvernement se propose d'appliquer une loi d'ostracisme visant tous ceux qui ne sont pas vaccinés, que ce soit de leur fait ou non...

De plus,  puisque le principal argument avancé pour la mise en place de ce dispositif est la lutte contre le risque contagieux, on ne voit pas bien ce qui peut le fonder légalement puisque ce risque n'est pas exclusif des non vaccinés, aussi réduit soit celui des vaccinés... 

Sachant d'ailleurs que le masque ne sera pas obligatoire dans des nombreux lieux ouverts aux vaccinés, on peut y craindre, au final, l'apparition de clusters, puisqu'un variant delta circulant entre moins contagieux non masqués pourrait très bien faire autant de dégâts qu'entre masqués non vaccinés... 

C'est pourquoi cette loi est totalement anti-constitutionnelle et sera probablement fort peu efficace, le principe des gestes barrières et du port du masque en intérieur pouvant en lui-même suffire si rigoureusement appliqué. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.