Martine Wonner, une élue d'extrême droite au sein de l'Assemblée Nationale

Nouvelle tentative d'intimidation à l'encontre de la Presse ! La demande de retrait par Martine Wonner d'une fiche du site Conspiracy Watch la signalant comme ayant des idées conspirationnistes, est une insulte à la démocratie, à la Nation, mais aussi à sa fonction de député !

Suite au courrier scandaleux que la députée Martine Wonner vient de faire parvenir au site internet Conspiracy Watch, courrier leur demandant de retirer une fiche publique la concernant sous peine de poursuites, je tiens à les assurer de mon soutien le plus total face à une attitude aussi abjecte que seules les idées extrémistes de cette député peuvent expliquer. 

C'est pourquoi je souhaite rendre public le message que je viens d'adresser à l'équipe de Conspiracy Watch, sorte de tautologie utile de ce préambule, car pédagogique pour tous ceux qui croiraient que la liberté d'expression en France interdirait le jugement des idées d'autrui.  

Mon message ci dessous :

" Bonjour. 
Bravo pour votre travail mais surtout ne retirez pas votre fiche ! 
Vous céderiez ainsi à une tentative d'intimidation procéduriere d'autant plus vaine et abjecte qu'elle n'a aucun, mais strictement aucun, fondement juridique.

Puisque " conspirationniste" n'est pas un terme insultant mais politique..

Etre élue de la République ne donne en aucune manière un droit à être soustrait à la critique, surtout quand celle-ci est d'ordre politique...
Les menaces de Martine Wonner sont donc du vent !

Vous pourriez l'accuser d'être d'extrême droite (ce qu'elle est, puisqu'elle est conspirationniste), qu'elle serait là aussi déboutée en justice, à l'instar de Marine le Pen.

Vous pourriez, d'ailleurs  la taxer de ce que vous voulez et la classer dans le registre d'opinion qui vous convient, que vous ayez tort ou raison, Wonner n'a pas le droit de s'y opposer, que ce soit sur un plan moral ou juridique...

En le faisant, elle porte ainsi atteinte au droit fondamental au débat d'idée et donc d'opinion !

Mieux ! C'est elle qui pourrait ensuite être condamnée pour procédure abusive et atteinte à la liberté d'expression..

Je suis donc très étonné de voir, dans votre éditorial, que vous vous défendiez de l'avoir définie comme "conspirationniste"..
Peu importe ! 
" conspirationniste" n'étant pas "conspirateur", ce terme n'a pas de potentialité diffamante...
Si vous cédez c'est donc la démocratie et le droit au débat d'idée qui cède..

Donc, n'en faites rien et dites vous bien, que, de toute façon, son atitude ne peut que la discréditer publiquement, un peu plus, au sein de son ex formation politique de base (LAREM, dont elle a été radiée en mai 2020) 

Allez plus loin même, et n'hésitez pas à l'accuser d'etre d'extrême droite ! ..

Si vous ne le faites pas, je m'en chargerai moi même sur mon blog Mediapart.

Cordialement


Mr Hoog 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.