Francois PELLETAN
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2020

LA MALEDICTION MACRON

Pauvre Macron revient de guerre tout doux. Brigitte, du haut de ses talons et ses 67 ans, va finir confinée, c'est Delfraissy qui l'a dit, c'est elle qui l'est. La voilà devenue personne à risques, espérons qu'elle échappera aux périls. Mais, qu'a-t-on fait au Bon Dieu pour avoir un président pareil ?

Francois PELLETAN
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour développer son audience, Médiapart auquel je suis abonné depuis très longtemps, propose à ses fidèles qui auraient la riche idée de parrainer un nouvel abonné, de bénéficier des 30 premières pages de la BD " La malédiction du pétrole " des éditions Delcourt ( un album de 112 pages ) soit 1/3 de son contenu.

C'est le terme malédiction qui a retenu toute mon attention.

Je me demande en effet si ce mot n'est pas celui qui convient le mieux lorsqu'on additionne les malheurs qui frappent la France depuis l'avènement d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République.

En l'espace d'un an, nous avons eu droit à :

1 - Le dramatique incendie de Notre-Dame de Paris

2 - Toutes les mutilations et violences liées au mauvais traitement de la crise des Gilets Jaunes

3 - La réforme avortée des retraites avec des grèves et la paralysie des transports parisiens, suivie de la tentative de 49-3, un vrai viol du Parlement 

4 - Le coronavirus, cette catastrophe sanitaire et économique de 1er plan gérée par des pignoufs et branquignols, sans oublier la désertion d'Agnès Buzyn

Que va-t-il encore arriver à notre pays dans les prochains mois ?

Nous croyons chaque fois avoir connu le pire, et puis...

Mais, qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu pour avoir un destin collectif pareil ?

Et, qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?  même si notre sort est moins burlesque que celui des parents dans les comédies de Philippe de Chauveron

Et, maintenant, ce sont les vieux qui se font cartonner:

- Après leur avoir piqué de la CSG,

- Avoir méprisé les services des urgences à l'agonie et leur appel au secours pendant de très longs mois de grève, et soumis les ehpad et leur personnel au pain sec

- Le voici qui annonce par la voix du président d'un fantoche conseil scientifique bouffi de suffisance que 18 millions de nos concitoyens de plus de 65 ans seront encore prisonniers du confinement pendant des mois

https://www.youtube.com/watch?v=upbZKvSyu30

Au fait, quel âge a Brigitte Macron ?  67 ans !

Il faudra donc qu'il la boucle, pour qu'elle la boucle

Et la boucle est fermée, pendant au moins 2 ans...

Car après, en 2022, il faudra bien songer à trouver une solution pour renvoyer tous ces gens-là au Touquet, à Forcalquier, au Havre,... afin de les y confiner pendant 5 ans

Si je n'avais peur d'être censuré, j'oserais affirmer à la manière des chansonniers, qu'il est dur d'être confinés par des cons-finis

En tous cas, cela me soulage de terminer ainsi mon texte

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé