La classe moyenne se rebiffe

 

 

    A lire les articles, billets, commentaires un peu partout sur Mediapart, une évidence me vient : la classe moyenne de France se sent menacée, la classe moyenne française perd ses illusions, la classe moyenne  se rebiffe. Ça ne fera pas trembler les pouvoirs réels, qui s'en désintéressent  - le monde dans lequel faire jouer sa convoitise, sa cupidité, est vaste ; la classe moyenne française - les "zombies catholiques" de Todd (mais il y a oublié les mort-vivants réformés) se donneront l'illusion de "faire de la politique".

   Qu'est-ce qui - aprés les "affaires" du voile "islamique" - préoccupe tant nos compatriotes moyens dans l'affaire grecque ?  Comment se fait-il que nos bonnes âmes ne fassent pas "couler autant d'encre" (noire de la mélancolie) sur des sujets autrement plus grave ?

    Je me pose la question. J'ai un début de réponse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.