françois périgny
Abonné·e de Mediapart

314 Billets

7 Éditions

Billet de blog 3 déc. 2014

françois périgny
Abonné·e de Mediapart

Simone Weil ? Joë Bousquet : L"Homme dont je mourrai.

françois périgny
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

         Moi je n'accepte du jour que ses eaux profondes.

                                        Joe Bousquet,

                                   L'Homme dont je mourrai.

         Ecris afin de faire apparaître toutes les ressources qui se cachent dans le langage,

la capacité, avant tout, de révéler l'homme dans ce qui le fait plus réel que son apparence.

         Saisir le point où le langage n'expose qu'en s'épanouissant entiérement le rapport de l'homme avec lui-même.

         Ici même réside le secret de notre art. Inapte à soi-même, né dans tout ce qu'il est, l'homme ne se voit, ne se décrit que dans sa façon de s'adapter aux actes que lui désigne un appel de son coeur.

    "Vis hors de toi, dit l'un. Laisse-le dire : il parle sans se comprendre. La vérité est dans sa leçon comme le jardin dans le vol des abeilles retournant à la ruche.

         Et toi : l'étendue c'est le tour du monde. La parabole du lien que tu es entre la nuit et le jour.

         Tu es l'oeuvre de la nuit dans une image du jour.

         Espoir ! Espoir ! Espoir ! Je suis perdu dans mon être comme dans un bois. Le monde entier est le contenu de l'ignorance où je suis de moi-même.

         Pauvre ! Si heureux de te voir si leurré. Je ne me suis même pas contemporain.

        Je vis dans un monde où le monde où je vis est l'envers et j'appelle moi l'acte où est scellée cette ignorance radicale.

         J'existe, comme la lumiére fait exister un puits. Tout ce que je pense de moi se vérifie dans son contraire. Je tourne autour de moi-même et l'univers m'immobilise et me suit.

         Rien ne m'advient que pour m'aider à savoir quelle plante je suis.

        D'abord, l'étendue n'est pas séparation, mais au contraire, elle est embrassement, et traduit avec des formes sa tendance à se franchir.

       Antipodes. Je suis l'oeuvre de la nuit dans le miroir du jour. Chacun de mes regards, pour devenir ma pensée, fait le tour du monde, non sans se renverser, par ce saut de la mort, imposé à l'objet qui boucle sans quitter la piste le signe de l'Infini."

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert