Pour contribuer à essayer d'en finir avec la phobie de l'Islam et l'Islam haineux - 2

 

 

    "La piété ne consiste pas à tourner votre tête du levant au couchant. Mais la piété consiste à croire en Dieu, au Jour dernier, aux anges, à l'Écrit, aux prophètes, à donner de son bien, pour attaché qu'on y soit, aux proches, aux orphelins, aux miséreux, aux enfants du chemin, aux mendiants, et pour l'affranchissement de nuques (esclaves), à accomplir la prière, à acquitter la purification, à remplir les pactes une fois conclus, à prendre patience dans la souffrance et l'adversité au moment du malheur : ceux-là sont les véridiques, ce sont eux qui se prémunissent"  (Coran, II, 177)

 

 

   "Aucune forme de la réalité n'est aussi puissante, aussi vivifiante, aussi magnifique que l'esprit de l'homme !" (Muhammad Iqbal) Ainsi, dans son être intime, l'homme, tel que le conçoit le Coran, est une activité créatrice... C'est le sort de l'homme que de participer aux aspirations les plus profondes de l'univers qui l'entoure et de façonner sa propre destinée, tantôt en s'adaptant aux forces de cet univers, tantôt en consacrant toutes son énergie à se servir de ces forces à sa propre intention. Et, dans ce processus de changements progressifs, Dieu devient le compagnon de l'homme dans sa tâche, pourvu que l'homme en prenne l'initiative : "Puisque l'homme a des accompagnateurs qui le précédent et le suivent pour le garder, de par l'ordre de Dieu, Dieu ne modifie pas l'état d'un peuple qu'ils ne l'aient modifié de leur propre chef..." (Coran, XIII, 11

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.