Les grandes figures de l'histoire françaises dans les programmes scolaires?

La rentrée scolaire 2016 a été marquée par la réforme du collège, avec quelques changements de programme à la clé, notamment la disparition de plusieurs personnages historiques français et européens. Dans ce billet, Français-régis Tézé tentera de vous fournir plus de détails sur les modifications apportées par la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem.

L'annonce de la nouvelle réforme de collège a crée beaucoup de débat et parfois des polémiques sur les réseaux sociaux. Ainsi, au début du mois de septembre François Fillon affirmait dans un tweet que plusieurs figures de l'histoire françaises et européennes disparaissaient du programme scolaire"A cette rentrée disparaissent du programme plusieurs personnages importants français et européens : Jules César, Vercingétorix, Hugues Capet, Jeanne d'Arc, Gutenberg, Christophe Colomb, Copernic, Galilée, Richelieu, et même Voltaire et Rousseau ! Nous ne pourrons pas former une nation solide en lui faisant rejeter son passé."

Si les critiques fusent contre la réforme, il est important de décortiquer ce que la réforme intègre exactement. Retour avec François-Régis sur les points critiques de la réforme.

Pourquoi réformer le collège?

reforme-du-college
Vouloir réformer le collège c'est s'attaquer "maillon faible"du système éducatif français.Par cette réforme, la ministre entend répondre aux problèmes "inégalitaires" et aux difficultés scolaires dont beaucoup de collégiens font face aujourd'hui.

Il ne s'agit pas d'une refonte des programmes, mais d'adapter le contenu au contexte avec des enseignements complémentaires. Ces enseignements prendront la forme de "temps d'accompagnement personnalisés" ou "d'enseignements interdisciplinaires" autour de 8 thèmes différents (citoyenneté, langues et cultures, etc..).

 

Le latin et le grec en option

L'apprentissage du latin et grec est devenu facultatif, c'est-à-dire que les élèves auront le choix dès la fin de la classe de 6ème. En revanche, pour calmer les esprits, il a été créé un "enseignement de complément" en langues anciennes à partir de la classe de 5ème sur la base du volontarisme des établissements.

Vous l'aurez compris, le latin et le grec ne seront pas supprimés, mais moins d'heures leur sont consacrées. Désormais les classes bilingues disparaîtront et tous les élèves devront apprendre une 2ème langue dès la 5ème au lieu de la 4ème (avant la réforme).

Les changements dans les programmes d'histoire

Plusieurs critiques portent sur les nouveaux programmes, notamment l'histoire. Il est important de préciser que seuls certaines figures de l'histoire française seront facultatives, comme le cas du module "des Lumières" obligatoire jusqu'en 4 ème.

D'autres personnages historiques, telles Chsitophe Colomb, Copernic, Galilée, Voltaire et Rousseau sont toujours au programme des collégiens.

Vous retrouverez l'intégralité de l'article sur francetvinfo.fr

Tézé François R

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.