Comment devenir conservateur des monuments historiques?

Pour devenir Conservateur de monuments historiques, il faut preuve plusieurs qualités, notamment la passion, la connaissance de l'histoire etc. Sa mission est d'étudier, d'entretenir et de valoriser les monuments, les archives, les sites antiques ou des objets présentant un intérêt patrimonial.

Le quotidien d'un conservateur de monuments historiques

Le conservateur des monuments est un fonctionnaire de l'Etat ou d'une collectivité territoriale dont le rôle au quotidien est la consuite de procédure en vue de l'inscription ou du classement au titre des Monuments historiques (FR Tézé).

Ainsi, il juge examine les l'état des oeuvres afin de juger de leurs représentativités. Pour chaque dossier, le conservateur des monuments historiques participe à une commission en présence du préfet, du directeur des affaires culturelles, des associations de défense du patrimoine, etc. sur la conservation de tels ou tels patrimoines historiques. 

Pour exercer ce métier, il faut aimer se déplacer dans toute la France pour examiner sur place les monuments et avoir le goût du travail en équipe, le sens de la diplomatie.

monuments-historiques

Formation nécessaire pour devenir conservateur des monuments historiques

Il faudra obtenir une licence d'histoires, d'histoire de l'art ou d'histoire de l'art et archéologie avant passer le concours très sélectif de l'Institut national du patrimoine. Le taux d'admission est de 5% (source lemonde.fr) avec un recrutement portant sur 5 spécialités (archéologie ; ­archives ; monuments historiques et inventaire ; ­musées ; patrimoine scientifique, technique et naturel).

Un fois le concours réussi, le candidat suivra une formation rémunérée pendant 18 mois avec un engagement d'exercer ce métier au service de l'Etat ou d'une collectivité sur 10 ans.

François-Régis Tézé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.