A part ça Berger n'est pas encarté et est indépendat

Laurent Berger défend son "syndicalisme réformiste" devant des députés PS acquis 15/06/2016 à 16h04 Commenter 2 20Partager Tweeter Partager Imprimer Laurent Berger était invité par le groupe PS autour d'un débat sur le syndicalisme et le progrès social. (Photo d'illustration) Laurent Berger était invité par le groupe PS autour d'un débat sur le syndicalisme et le progrès social. (Photo

Laurent Berger défend son "syndicalisme réformiste" devant des députés PS acquis

 15/06/2016 à 16h04

Commenter 2

20Partager

Tweeter

Partager

Imprimer

Laurent Berger était invité par le groupe PS autour d'un débat sur le syndicalisme et le progrès social. (Photo d'illustration)  

Laurent Berger était invité par le groupe PS autour d'un débat sur le syndicalisme et le progrès social. (Photo d'illustration) - PATRICK KOVARIK / AFP

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger est venu défendre ce mercredi, devant des députés PS acquis à sa cause, sa vision d'un "syndicalisme réformiste" et a plaidé une nouvelle fois pour "l'équilibre actuel" du projet de loi Travail.

 

Invité à huis clos ce mercredi du groupe PS pendant deux heures pour un débat autour de "syndicalisme et progrès social", Laurent Berger a défendu "sa vision d'un syndicalisme réformiste, proche de la réalité des entreprises, un syndicalisme de reconquête par le biais des accords d'entreprises", a rapporté un député.

 

"Climat familial"

 

Laurent Berger a peu parlé de la loi Travail si ce n'est pour défendre "l'équilibre du texte actuel" et a "positivé les avancées" obtenues depuis la version initiale, selon un député présent au huis clos entre le syndicaliste et plusieurs députés PS. "C'était un climat détendu, familial. Jésus et ses apôtres", a-t-il résumé.

 

"Cela fait du bien d'entendre quelqu'un qui défend notre bilan, qui dit ce que l'on a fait sur la complémentaire santé ou le compte pénibilité, trouve résonance dans le monde syndical", s'est félicité un autre membre du groupe PS. Une centaine de députés ont assisté à la réunion.

 

Par A.M avec AFP

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.