12 avril 2014, FukuChiNON comme si vous y étiez

Le 12 avril 2014 a eu lieu à Chinon, à 10 km de la première centrale nucléaire de France, construite en 1963, un festival des alternatives au nucléaire qui a rassemblé des militantes et des militants en lutte pour une société respectant l’avenir des hommes et des femmes sur les terres de France, une société qui ne serait plus menacée par d’improbables, donc possibles, catastrophes condamnant durablement des régions entières, une société qui ne produirait plus massivement des déchets mortels pour des centaines de milliers d’années, une société tout simplement raisonnable.

Le 12 avril 2014 a eu lieu à Chinon, à 10 km de la première centrale nucléaire de France, construite en 1963, un festival des alternatives au nucléaire qui a rassemblé des militantes et des militants en lutte pour une société respectant l’avenir des hommes et des femmes sur les terres de France, une société qui ne serait plus menacée par d’improbables, donc possibles, catastrophes condamnant durablement des régions entières, une société qui ne produirait plus massivement des déchets mortels pour des centaines de milliers d’années, une société tout simplement raisonnable.

Restitutions vidéos de cette journée

Marche dans les rues de Chinon:

12 avril 2014, FukuChiNON, la marche... © François NICOLAS

 

 

 

Récit d’une prise de conscience:

12 avril 2014, FukuChiNON, témoignage © François NICOLAS

 

 

 

Déclarations à l’issue de la marche:

12 avril 2014, FukuChiNON, déclarations à l'issue de la marche © François NICOLAS


 

 

Conférence sur la transition énergétique:

12 avril 2014, FukuChiNON, conférence, transition energetique © François NICOLAS
 

 

 

Conférence sur les conséquences éternelles des catastrophes nucléaires:

12 avril 2014, FukuChiNON, conférence, éternelle catastrophe © François NICOLAS


 

 

Paix et amour,

 

François NICOLAS, REZE(44)
http://mingata.eu/

Fukushima - Nantes 2014 © François NICOLAS


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.