Un élan de solidarité lancé pour les vétérans de la lutte d'indépendance au Cameroun

Ils ont combattu dans les rangs de l'ALNK (Armée de Libération Nationale du Kamerun) pour l'indépendance de ce pays, sous tutelle coloniale française. Près d'un million de personnes furent assassinées lors de cette sale guerre coloniale de la France contre le mouvement indépendantiste de l'UPC. Un vaste élan de solidarité vient d'être lancé pour ces vétérans.

soutien-6-aout

 

 

Ils ont combattu dans les rangs de l'ALNK (Armée de Libération Nationale du Kamerun) pour l'indépendance de ce pays, sous tutelle coloniale française. Près d'un million de personnes furent assassinées lors de cette sale guerre coloniale de la France contre le mouvement indépendantiste de l'UPC. Un vaste élan de solidarité vient d'être lancé pour ces vétérans, à l'initiative du Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun.

https://www.youtube.com/watch?v=huoJqJURbfU

L'ambition est d'offrir près de 3 millions de Francs CFA en soutien à ces vétérans camerounais, actuellement en voie de disparition, rassemblés dans l'ASVECAM, présidée par le doyen Mathieu Njassep, ancien secrétaire particulier du Président du Kamerun sous maquis, Ernest Ouandié, exécuté par l'armée française et l'armée supplétive camerounaise le 15 janvier 1971 à Bafoussam avec deux de ses proches collaborateurs, Wambo le Courant et Fotsing Raphael.

 

L’email a bien été copié

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.