Un grand lettré du Cameroun, le Professeur Jérôme Amougou Ada s'en va!

Professeur de lettres allemandes de grande qualité, monsieur Jérôme Amougou Ada, brillant camerounais, s'en est allé. Le professeur Franklin Nyamsi Wa kamerun, qui fut l'un de ses élèves autrefois à Yabassi, lui tresse des mots d'hommage et de reconnaissance.

jerome-amougou-ada

Un grand lettré de mon pays natal s'en va: le professeur Jérôme Amougou Ada!

J'apprends avec une très grande émotion, la disparition de mon professeur d'Allemand au Lycée de Yabassi au Cameroun entre 1988 et 1990, monsieur Jérôme Amougou Ada, pédagogue exquis de notre adolescence!

Esthète et âme joyeuse, amoureux des grandes oeuvres de l'esprit et fin connaisseur de la civilisation germanique, Jérôme Amougou Ada était un maître élégant et enthousiaste, issu de l'Ecole linguistique de Saarbrücken en Allemagne, grand passionné de musique classique et des oeuvres des Aufklärungen. Il nous introduisait par sa passion de la découverte à la connaissance des arcanes de l'Occident.

Quand vous croisez le chemin d'un tel homme, il vous marque à tout jamais de sa fine empreinte, par son style et sa verve. Aucun élève n'oublie de tels maîtres, car ils ne transmettent pas tant le savoir que le sens de l'être au monde. Sein in der Welt.

Vers la fin de notre année de terminale à Yabassi, le professeur Amougou m'avait offert le privilège d'être l'un de ses amis, et de ses convives. Je connaissais sa maison de Yabassi, sa bienveillante épouse et ses jeunes enfants Babichou et Eva, sans doute aujourd'hui devenus très grands! Je leur dis un immense "assia" de chez nous!

J'adresse mes profondes condoléances à la famille Amougou Ada et à toute la compagnie des maîtres du peuple camerounais qui perdent en cet homme, un excellent passeur de la connaissance. Mais, la vie n'est que passage, et maintenant commence son oeuvre, de l'autre côté de l'Océan éternel de la Création.

Ja, Herr Amougou war ein wunderbarer Lehrer! Gott sei dank und gelobt!

Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun

Rouen-France,

Le 7 mai 2021

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.