Hommage à un cadet vaillant, un militant fidèle, le regretté Ahmed Tidiane N’gom !

La jeunesse du GPS en deuil. Hommage à un cadet vaillant, un militant fidèle, le regretté Ahmed Tidiane N’gom ! Un jeune courageux, généreux et exemplaire de l'écurie de Générations et Peuples Solidaires, engagé auprès du leader Guillaume Kigbafori Soro en Côte d'Ivoire.

Hommage à un cadet vaillant, un militant fidèle, le regretté Ahmed Tidiane N’gom !

ahmed-tidiane-ngom-2

La nouvelle m’est parvenue en Normandie. Ce jeune homme frêle mais courageux, l’œil vif et le caractère bien trempé, mon cadet militant Ahmed Tidiane N’gom vient de mourir des suites de maladie à Abidjan. J’ai beaucoup de peine, comme tout le monde, quand meurent ceux que j’affectionne. Mais j’ai encore beaucoup plus de peine, quand ceux qui doivent nous enterrer meurent avant nous. Nos cadets, nos enfants. Voilà pourquoi je me penche sur la mémoire de ce jeune homme, que certains d’entre vous, voire la plupart d’entre vous ne connaissaient pas, mais qui fait partie de ces fourmis vaillantes qui font vivre les grandes fourmilières, de ces abeilles actives sans lesquelles aucune ruche qui vaille ne se bâtit, de ces termites ingénieuses qui élèvent sans cesse, telle une cathédrale dédiée à l’effort collectif, leur termitière. C’était un bon ouvrier de l’œuvre commune de construction d’une nouvelle génération de citoyens africains intrépides, éduqués, dignes et proactifs.

J’ai fait la connaissance du jeune Ahmed Tidiane N’gom lorsqu’à la demande du Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire d’alors, S.E. Guillaume Kigbafori Soro, j’ai créé en 2012 le Club International de Conférences de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire (CICAN-CI). De 2013 à 2016, nous avons organisé quatre ans durant des colloques internationaux de haute qualité, autour des thématiques centre du langage et de la violence, de l’Etat de droit et la démocratie, l’histoire des crises postélectorales ivoiriennes, le pardon et la réconciliation inter-ivoiriens, etc. Ahmed Tidiane N’gom faisait partie de ces jeunes citoyens assidus pour apprendre, pour comprendre et pour partager les connaissances et expériences acquises dans ces creusets de citoyenneté qui élèvent le niveau de conscience dans toute société humaine. Il est resté fidèle à son engagement auprès du leader Guillaume Soro, par-delà monts et vallées, malgré toutes les tentatives d’assassinat politique essuyées par le Che Bogota, notamment à compter de 2014 jusqu’à ce jour, au sein de ce qui était encore sa famille politique d’alors, le RHDP. Ahmed Tidiane N’gom n’était pas un militant alimentaire, un coureur de pitances. C’était une personne humaine véritable, humble et courageuse âme reconnue de tous ceux qui l’approchaient ! Et voilà pourquoi le perdre si tôt est pour nous, un cruel arrachement ! Et voilà pourquoi nous avons le devoir sacré de poursuivre notre mission d’élévation de la conscience collective ivoirienne en particulier, et africaine en général, jusqu’à ce que l’Etat de droit et la démocratie deviennent effectifs partout où des dictatures reptiliennes, comme celle du RHDP d’Alassane Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire, ou de Paul Biya au Cameroun, tentent encore de prospérer.

Oui, mon cœur est trituré de nostalgie et de mélancolie. Je porte le deuil d’un jeune frère, un militant, un combattant citoyen : Ahmed Tidiane N’gom! Un ardent compagnon de GPS! Parti trop tôt, avant d’avoir vu le leader Guillaume Soro accéder à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire.

 

Mes fraternelles condoléances à toute sa famille !

Adieu frangin ! Adieu Ahmed Tidiane N’gom ! Que le Maître de Vie adombre ton âme ! Pour les siècles des siècles !

 

Rouen, France, le 13 mars 2020

Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.