Côte d'Ivoire: La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance accusée de recel foncier!

Le Cabinet d'Investigation Mysoluz, basé à Paris, nous révèle un scandale terrible, éclaboussant le régime ivoirien. La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) dirigée par M. Ngolo Coulibaly, un fidèle parmi les fidèles du Président Ouattara est coupable de recel d'un bien foncier privé vendu par des faussaires.

 

scandale-habg

 

Scandale en Côte d’Ivoire : la Haute Autorité  pour la Bonne Gouvernance (HABG) impliquée dans une escroquerie foncière !

Révélé notamment par le quotidien ivoirien L’Eléphant Déchaîné n°685 en Juillet 2020, C’est un scandale démesuré qui vient d’éclater en Côte d’Ivoire, éclaboussant l’une des institutions-phares de la République, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), celle-là même qui est supposée combattre les pratiques mafieuses dans toutes les institutions ivoiriennes ! En effet, l’institution dirigée par monsieur N’golo Coulibaly, un fidèle parmi les fidèles du Président de la République Alassane Ouattara, est impliquée dans une acquisition foncière qui a toutes les allures d’un grave délit de recel et d’extorsion de propriété privée. Pour le dire en d’autres termes, la HABG est accusée d’avoir procédé au blanchiment d’un acte de vente foncière opéré par des faussaires.

Les faits sont accablants. La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance s’est engagée à acheter des mains d’un particulier, qui s’avère lui-même être auteur d’une acquisition foncière frauduleuse dudit terrain, une parcelle de 2800 hectares mitoyenne à son siège du quartier de la Riviera 4, à Abidjan.

Ladite parcelle auparavant avait été acquise par dame Ben Aminata Olayide épouse Abdou, par acte administratif de vente aux dates des 28 mars et 28 octobre 1997. Un acte authentique, officiel et incontesté par qui que ce soit jusqu’à ce jour !

Résidant à l’étranger, Madame Aminata Ben Olayide en juillet 2017 lors des démarches d’acquisition de son arrêté de concession définitive que des individus inconnus, via Maître Kouakou Gilbert, notaire à Abidjan, essaient entretemps de vendre son terrain dûment et officiellement acquis en 1997. Ces individus ont fabriqué entre temps un faux acte de vente, et un certificat de mutation de propriété, tout aussi faux. Ce sont précisément ces faussaires qui bradent à très bon prix les 2800 hectares de dame Aminata Ben Olayide à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance. Cette dernière, par cette acquisition indirecte, vient alors légitimer le faux acte de vente des vendeurs faussaires, qu’elle couvre par sa notoriété institutionnelle. Une vraie complicité d’escroquerie s’étale ainsi en plein jour, de la part d’une institution qui devrait veiller à la probité, à l’équité, à la transparence et à l’exemplarité des gouvernants !  L’affaire implique messieurs Amia, le faux propriétaire-vendeur, Me Kouadio Kouakou Gilbert le notaire qui a couvert le faux, M. Yoboué Kouamé, le directeur de la Conservation de la Riviera au moment des faits, et finalement, la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance dirigée par Monsieur N’golo Coulibaly, proche parmi les proches du Chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara. Aujourd’hui, l’affaire est en cours devant les tribunaux, mais la notoriété et l’influence de la HABG menacent clairement d’expropriation l’incontestable propriétaire de ce terrain, Madame Ben Aminata Olayide, qui a besoin de la solidarité de toutes les bonnes volontés ivoiriennes et internationales, pour faire connaître l’affreuse injustice dont elle est victime !

Une telle escroquerie, à n’en point douter, éclabousse tout le régime ivoirien et devrait être immédiatement stoppée et condamnée par le Président Alassane Dramane Ouattara. A l’heure où l’Etat de droit et la démocratie deviennent des priorités en Afrique, de telles spoliations moyennâgeuses doivent être combattues avec la dernière énergie ! Vivement que l’alerte que nous lançons permette à Madame Ben Aminata Olayide de recouvrer et conserver l’entière jouissance de son bien légitime ! Et ce ne sera que justice.

ngolo-coulibaly-et-ado

 

La Rédaction de Mysoluz

 

L’email a bien été copié

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.