Une institutrice bien mal remerciée !

Une institutrice est bien mal remerciée !

Cela fait plus de quatre mois que ma mère est sortie de l’hôpital de #Chambery, avec des soins post-opératoires à domicile pris en charge à 100 % dans le cadre de son cancer du colon mais pas par l'hospitalisation à domicile #HAD?. La seule solution qu'on lui propose c'est L' EHPAD mais elle veut rester près de moi. Espérant une place rapide dans un #SSIAD, elle n'a pas d'autre choix que de payer des auxiliaires pour venir lui faire les soins d'hygiène corporelle liés à sa pathologie post-opératoire. A 2500 € par mois pendant 4 mois, pour un service qui devrait être pris en charge, les économies de maman ont fondu.

Nous sommes donc toujours sur liste d'attente pour obtenir des les aide-soignantes dans le cadre de son ALD cancer. Elle est bien aidée par la Direction de la Vie Sociale du département de la #Savoie dans le cadre de l'A.P.A (l'Aide à la Personne) demandée à sortie de l'hôpital. Mais cette correspond à moins de 10% des frais réel induits par la non-prise en charge malgré une ordonnance du médecin ! Comme son infirmité G.I.R est de niveau 2, dossier #MDPH73 + #MGEN), avec ses multiples prothèses suite à 19 opérations et son cancer du colon, la #MGEN (Mutuelle Générale de l'Éducation Nationale) lui donne 100 € d'aide par mois en plus des 200 € de l' A.P.A.

Elle se retrouve d'un seul coup et pour la première fois débitrice à la banque, sans marge de manœuvre et doit faire face à une situation injuste. Et l'aide sociale du département dit très gentiment: 'Malheureusement, nous ne pouvons rien faire de plus car il n'y a pas de place'. Elle qui a travaillé toute sa vie comme institutrice est bien mal remerciée.

Et maintenant qu'elle ne peut plus payer, que va t-il se passer dans les prochains jours ? On va la laisser dans son caca ? Elle a une poche stomacale qui doit être vidée chaque jour et elle n'a plus de contrôle sur son sphincter. On passe la changer trois fois par jour. Et pour l' #URSSAFF impayé des auxilliaires payées en #CESU ? Pourquoi ne pas la mettre en prison ? Médicalisée alors !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.