Résister c'est exister

Bruxelles, un collectif de sans papiers occupent l'église du Béguinage. Entre inexistence administrative et crise sanitaire, ils refusent de sombrer dans le désespoir. Une résistance existentielle...

Eglise du Béguinage, en plein coeur de Bruxelles.
Dès le seuil franchi, je suis projeté dans un autre monde.
Le premier mot qui me vient est "résistance" !

Occupation de l'église du Béguinage,  Bruxelles Occupation de l'église du Béguinage, Bruxelles

Avec l'accord de son prêtre, l'édifice religieux abrite des hommes, des femmes et des enfants.

Ils n'ont pas ou plus de titre de séjour valable. Pourtant ils sont là, pour certains, depuis 5 ans, 10 ans,... Ils sont venus jusqu'à nous, les uns dans l'espoir (déçu) de trouver une vie meilleurs, les autres pour terminer leurs études ou se faire soigner et d'autres encore pour fuir des persécutions...

 

Occupation de l'église du Béguinage,  Bruxelles Occupation de l'église du Béguinage, Bruxelles

 

 

 

Une même volonté les anime toutes et tous: exister !
Ils sont ici, parmi nous.
Officiellement, pourtant, ils ne sont pas là.
Sauf en période électorale, lorsqu'il faut à certains candidats, un épouvantail pour faire oublier le vide abyssal de leur pensée et de leur programme.

C'est tout simplement inhumain.

Occupation de l'église du Béguinage,  Bruxelles Occupation de l'église du Béguinage, Bruxelles

Nous sommes au coeur d'un hiver noir.
Accordez-leur votre attention, une pensée, un regard, un sourire, l'espace d'un instant, sur ces pages ou mieux encore, dans la vie réelle.

Occupation de l'église du Béguinage,  Bruxelles Occupation de l'église du Béguinage, Bruxelles

 

Et, si vous le pouvez, évoquez leur présence avec ceux qui les ignore, par peur, par désintérêt ou simplement parce qu'ils ne sont pas au courant !

 

Leur accorder notre attention, c'est déjà les reconnaître en tant que personne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.