Fred Oberson
Cultive les oliviers et l'écriture...
Abonné·e de Mediapart

529 Billets

6 Éditions

Billet de blog 5 juil. 2010

Accro à Mediapart…

Fred Oberson
Cultive les oliviers et l'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Depuis toujours… mon désir, mon besoin vital est d’écrire chaque jour, au minimum quelques phrases, quelques idées que je balance sur mon blog où sur ma chronique de mes nuits d’insomnies. Et voilà que depuis quelques jours, je ne suis guère prolifique. La chaleur, sans soute, qui incite à la paresse, au farniente, à la fête, à la lecture des gazettes qui, en ce moment, ont du blé à moudre avec les « affaires » de la République.

Je suis heureux que Mediapart ait frappé fort. Depuis les premiers jours, en mars 2008, je vis en osmose avec ce site, je le défends avec modestie, avec mes faibles moyens de bloggeur. J’en parle à mes amis qui tardent souvent à se brancher, n’ayant pas encore compris l’intérêt de promouvoir une presse totalement libre. Une presse d’opposition, d’accord, qui pour certains se situe trop à gauche, une sorte de parti pris dès l’instant où elle n’évolue pas dans le politiquement correct.

Et l’on sait aujourd’hui que, contre vents, marées et scandales, certains restent du côté du pouvoir en place pour ne pas avoir à renier leur choix de 2007. Pour ne pas avoir l’honnêteté de reconnaître s’être trompés comme des bleus !

A l’exception de quelques commentaires, je ne rentre pas dans le débat politique. D’autres, des journalistes, des enquêteurs compétents, informés, documentés, le font bien mieux que je ne saurais le faire. Il fut un temps où j’ai déjà donné, mais de l’autre côté du Jura ! Cependant, je ne n’en pense pas moins et je songe surtout à Carl Bernstein et Bob Woodward, les deux journalistes du Washington Post, qui, grâce à leurs enquêtes ont engagé le processus de démission du président Richard Nixon, lors du Watergate.

En France, les journalistes de Mediapart ont déjà fait sauter un secrétaire d’Etat par un beau dimanche de juillet. Demain, ce sera le tour d’un ministre puis, phase ultime, celle d’un président qui continue de tromper ceux qu’ils l’ont élu et ceux qu’ils l’ont combattu par un beau dimanche de mai 2007 !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé