Fred Oberson
Cultive les oliviers et l'écriture...
Abonné·e de Mediapart

529 Billets

6 Éditions

Billet de blog 5 juil. 2010

Accro à Mediapart…

Fred Oberson
Cultive les oliviers et l'écriture...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Depuis toujours… mon désir, mon besoin vital est d’écrire chaque jour, au minimum quelques phrases, quelques idées que je balance sur mon blog où sur ma chronique de mes nuits d’insomnies. Et voilà que depuis quelques jours, je ne suis guère prolifique. La chaleur, sans soute, qui incite à la paresse, au farniente, à la fête, à la lecture des gazettes qui, en ce moment, ont du blé à moudre avec les « affaires » de la République.

Je suis heureux que Mediapart ait frappé fort. Depuis les premiers jours, en mars 2008, je vis en osmose avec ce site, je le défends avec modestie, avec mes faibles moyens de bloggeur. J’en parle à mes amis qui tardent souvent à se brancher, n’ayant pas encore compris l’intérêt de promouvoir une presse totalement libre. Une presse d’opposition, d’accord, qui pour certains se situe trop à gauche, une sorte de parti pris dès l’instant où elle n’évolue pas dans le politiquement correct.

Et l’on sait aujourd’hui que, contre vents, marées et scandales, certains restent du côté du pouvoir en place pour ne pas avoir à renier leur choix de 2007. Pour ne pas avoir l’honnêteté de reconnaître s’être trompés comme des bleus !

A l’exception de quelques commentaires, je ne rentre pas dans le débat politique. D’autres, des journalistes, des enquêteurs compétents, informés, documentés, le font bien mieux que je ne saurais le faire. Il fut un temps où j’ai déjà donné, mais de l’autre côté du Jura ! Cependant, je ne n’en pense pas moins et je songe surtout à Carl Bernstein et Bob Woodward, les deux journalistes du Washington Post, qui, grâce à leurs enquêtes ont engagé le processus de démission du président Richard Nixon, lors du Watergate.

En France, les journalistes de Mediapart ont déjà fait sauter un secrétaire d’Etat par un beau dimanche de juillet. Demain, ce sera le tour d’un ministre puis, phase ultime, celle d’un président qui continue de tromper ceux qu’ils l’ont élu et ceux qu’ils l’ont combattu par un beau dimanche de mai 2007 !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoît Brevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien