Le compte est bon ?

Je me souviens des années 70 où il n'était pas rare d'entendre parler d'une manifestation (pour ceci, contre cela, pour celui-ci, contre celui-là, ...).

Je me souviens qu'en ces temps-là, la technique du poker menteur sur le nombre de manifestants était assez simple : la Préfecture de Police attendait que les organisateurs annoncent le nombre de manifestants, pour indiquer à son tour son propre décompte.

j'avais noté, non sans humour, qu'en général le second nombre était assez proche de la moitié du premier et m'étais dit que c'était normal, étant donné que certains ne regardaient qu'à travers le petit trou de la lorgnette.

Au final, on savait que la vérité était entre les deux nombres communiqués et que seuls les RG avaient transmis le "juste prix" à sa tutelle.

Aujourd'hui, le pire est encore moins certain.

La Préfecture, sur ordre de sa hiérarchie sommitale, a du mal semble t-il à passer le cap du million (comme si c'était une constante physique impossible à atteindre), tandis que les organisateurs dénombrent le triple.

Et là, je pense que l'enfarinade est au top de la manipulation.

Les consignes des organisateurs de manifestation d'ampleur sont simples : il faut que les gars défilent bien en ligne pour qu'ils puissent les dénombrer aisément. Donc, de leur côté, le compte doit être à peu près bon.

Grâce aux progrès des technologies high tech, capables de vous situer un homme à quelques mètres près, la technique que doit utiliser la Préfecture de Police est simple : un peu de la même manière qu'on peut estimer combien vous avez de cheveux sur la tête, il suffit de compter, à un moment donné, le nombre de manifestants sur une surface précise, d'estimer la surface totale occupée par la manif. et en déduire le niveau de la participation heure après heure si on le souhaite.

J'ai donc envie de dire que les chiffres des organisateurs sont probablement plus proches de la vérité que ceux des grands qui nous observent, et qu'au petit jeu du déni de réalité, c'est toujours celui qui nie qui perd.

La preuve ? Les commentaires de l'Elysée dont le locataire a les "bons" chiffres. Il suffit d'analyser avec attention les éléments de langage distribués aux aboyeurs assermentés pour comprendre que le bon compte n'est pas aussi bon quon voudrait le laisser penser.

 

PS : je me souviens qu'à l'époque de l'ex URSS, la cécité des dirigeants était telle quà la fin, les fins théoriciens de la pensée marxiste léniniste en venaient à dire : "La réalité donne tort à la théorie, donc la réalité se trompe ..."

PS bis : pour le nombre de cheveux sur la tête, il suffit de compter combien vous en avez sur un cercle de 0.5 cm de rayon par exemple - quand on y regarde bien , il y en a relativement peu - , puis un calcul de la surface de votre cuir vraiment chevelu achève le travail.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.