Définition de la science économique

"L'économie est la science qui étudie comment des ressources rares sont employées pour la satisfaction des besoins des hommes vivant en société.

Elle s'intéresse d'une part aux opérations essentielles que sont la production, la distribution et la consommation des biens, d'autre part aux institutions et aux activités ayant pour objet de faciliter ces opérations.

L'observation la plus sommaire de la vie économique sous les divers régimes existant aujourd'hui reconnaît une juxtaposition d'individus très nombreux qui agissent avec une certaine autonomie, mais à l'intérieur d'un cadre institutionnel complexe organisant les interdépendances entre eux.

En tant que science positive, c'est à dire explicative, l'économie doit donc analyser les comportements d'agents jouissant d'une certaine liberté mais soumis à des contraintes que la nature et les institutions leur imposent. Elle doit étudier les conséquences qu'ont ces comportements individuels sur l'état qui se réalisera dans la collectivité.

En tant que science normative, l'économie doit s'interroger sur la meilleure manière d'organiser la production, la distribution et la consommation. Elle doit nous fournir les moyens conceptuels permettant un jugement sur les avantages comparés des diverses formes d'organisation.

Dans sa double recherche explicative et normative, notre science a été amenée à attribuer un rôle central aux prix qui président aux échanges de biens entre agents. Ces prix reflètent pour les individus, de manière plus ou moins exacte, la rareté sociale des produits qu'il achète et qu'il vend.

La théorie des prix et de l'allocation des ressources, dite improprement théorie microéconomique, a pour principal objet l'analyse de la détermination simultanée des prix et des quantités produites, échangées et consommées. Ell est dite microéconomique parce qu'elle prétend respecter dans ses formulations abstraites l'individualité de chaque bien et de chaque agent. Cette condition paraît requise a priori pour une étude logiquement fondée des phénomènes en question. Par opposition, le reste de la théorie est le plus souvent macroéconomique, raisonnant directement sur des agrégats de biens et d'agents."

Edmond Malinvaud,

in "Leçons de théorie microéconomique"

Dunod, quatrième édition, 1982

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.