L’après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance

Lionel Allorge, président de l'April, et moi-même, avons publié le 25 février une tribune dans Libération intitulée "L'après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance" (c'est le titre original que vous avions proposé, Libé a publié la tribune avec le titre "L'après-Snowden : reprendre en main son informatique").

Je précise que cette tribune pour Libération n’avait pas pour objectif d’être exhaustive et s’adressait à un public à priori néophyte à qui on proposait d’avoir une première démarche active. Celle-ci étant de donner la priorité au logiciel libre pour son informatique classique on va dire. Certains sujets ne sont ainsi qu’effleurés (services hébergés centralisés) et on ne propose pas au public cible de passer tout de suite au tout logiciel libre, de chiffrer ses communications, d’installer des services hébergés chez lui, de rooter son téléphone… C’est un axe assumé mais qui évidemment influe sur le contenu.

Il est possible qu’il y ait eu maladresse dans la réaction qui laisserait penser que la tribune dénigre le chiffrement (voir l'article chez mes amis de Reflets, j'y ai laissé un commentaire pas encore modéré). Ce n’était évidemment pas le but. Dans le tryptique logiciel libre, chiffrement, auto-hébergement chaque outil est vital. Mais notre choix a été de proposer au lecteur de Libération de commencer par choisir des outils libres.

Bonne lecture.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.