Appel à soutien de l’Orchestre national des petites mains symphoniques

Un billet pour parler non pas de libertés informatiques, mais de musique ! Ou, plus précisément, d’une association musicale qui vient de lancer un appel à soutien pour développer son activité. Le plaisir, la musique, la solidarité, le partage, la convivialité et l’excellence sont au cœur de cette aventure.

Il s’agit de l’Orchestre nationale des petites mains symphoniques, dont le fondateur, Éric Du Faÿ, chef d’orchestre et musicien, est un vrai passionné.

pms

Cet orchestre est l’un des rares orchestres symphoniques français à être constitué exclusivement d’enfants et sans doute l’un des plus grands en Europe. L’association existe depuis onze ans, avec un concours tous les deux ans, la participation à de nombreux projets musicaux, et deux voyages sont d’ores et déjà prévus en 2017, en Chine et en Argentine. Mon fils de 10 ans fait partie depuis cette année de l’Orchestre des petites mains symphoniques. Il y joue du hautbois et de la guitare et je constate l’effet extraordinaire de ce projet sur les enfants. Actuellement se déroule le 2e Festival Étoiles Symphoniques (du 16 au 26 août) autour de Verneuil-sur-Avre en Normandie (250 musiciens de 7 à 17 ans pour une quarantaine de concerts). Une vidéo de 3 minutes sur la première journée est en ligne.

L’association, qui fonctionne sur le mode du bénévolat, est cependant de plus en plus sollicitée pour de nombreux projets, et se voit invitée à participer à des concerts en France et à l’étranger… Pour continuer l’aventure et garantir l’accessibilité au plus grand nombre, elle doit donc s’adapter et assurer son développement. Pour cela, l’association a lancé un projet de cofinancement sur Ulule, mais est également éligible au mécénat.

Vous trouverez, ci-dessous, une série de liens et des informations sur le projet. Si cela vous semble pertinent, n’hésitez pas à contribuer et/ou à transmettre largement ce message.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.