Un Nouveau monde à l'ombre des vieilles lunes...

Le "Parisien" de ce jour reprend une brève qui, au-delà de son caractère bien anodin, pourrait mettre en lumière de vieilles histoires.. À suivre...

Ce 24 janvier, quelques semaines après "Marianne", le "Parisien" reprend une petite brève relative à la saisine du Parquet national financier-un an après la publication du rapport de la Cour des comptes- qui va enquêter sur les marchés des différents chantiers du Grand Paris Express. Les enjeux financiers sont considerables. L'exercice est salutaire et il est probable qu'il permettra de rassurer les contribuables ainsi que la gouvernance. À ce stade, rien ne permet de penser que des choses malveillantes aient pu se produire. Gardons-nous d'a priori. La moralisation des activités économiques publiques est une réalité. De même que l'existence de garde-fous. Il serait donc vain de s'enflammer. Ceci étant l'optimisme naturelle n'interdit pas de croire au principe de réalité. Et celui-ci nous conduit à être prudent. Surtout si l'on connaît bien les acteurs et les arcanes de certains tronçons. Prenons une ligne au hasard... La ligne XV (comme ce bon roi qui avait fait de mr Silouhette son ministre) .. Celle-ci va indéniablement changer la vie des habitants des territoires concernés. Désenclavement. Décloisonnement. Mobilités. Un outil formidable. Mais la question sera de savoir quel est le prix d'entrée dans ce Nouveau Monde. La question se pose puisque derrière les apparences normées, on devine les silhouettes de quelques figures connues des initiés de l'histoire du Val-de-Marne. Et pour qui connaît celle-ci, on peut être pour le moins être ... Comment dire pour ne froisser personne... Dubitatif ? Sceptique ? C'est une tranche d'histoire qui semble surgir des bas-fonds. Une trajectoire qui remonte loin dans le temps. À une époque où les règles étaient cavalières et où les chevaux-légers de la vie publique ressemblaient à des francs-tireurs.. Ce que je vous propose donc c'est article par article de dessiner le portrait de l'ancien monde qui a su emprunter des chemins sinueux pour s'inscrire dans le nouveau. Les vieilles gloires ne meurent jamais. On y croisera des figures légèrement connues, des seconds couteaux, on pourra apprécier les connexions les plus singulières et découvrir un capo des capi version col-blanc et jugulaire. Le tt appuyé sur qques rapports de crc. Et des articles de la grande presse qui de loin en loin permettent de relier cette tranche d'histoire, y compris avec une brûlante actualité. Mais pour en apprécier la saveur, il ne faut pas oublier que "la ruse du diable est de faire croire qu'il n'existe pas"... À très très bientôt...ps : qques lecteurs plus au fait de ces histoires ne manqueront pas de comprendre le sens de ce premier article. Je les salue bien-bas. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.