frederic neyrat
Philosophe
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2022

frederic neyrat
Philosophe
Abonné·e de Mediapart

« La police tue » (Jean-Luc Mélenchon, 6 juin 2022)

Refuser Mélenchon, refuser aujourd’hui la NUPES, est se situer du côté du conservatisme politique, à droite, à l’extrême-droite, ou avec les Macronistes – c’est-à-dire du côté du néo-libéralisme et des techniques fascistes dont il a besoin pour assurer son programme.

frederic neyrat
Philosophe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 19 mai 2021, jour d’infamie, des policiers français ont manifesté devant l’Assemblée Nationale, contre l’institution judiciaire, avec la présence sur place, avec eux, du Ministre de l’Intérieur et des chefs des Parti Socialiste, Communiste, et Europe Écologie-Les Verts.

La France Insoumise n’y était pas.

Pour cette raison seule, la France Insoumise mérite notre considération, parce qu’elle représente (quelles que soient les limites, les erreurs de ce parti) ce qui reste aujourd’hui de la gauche en France - si par gauche on entend la dimension réformiste de la politique qui naguère eut pour horizon un communisme, aussi minimal soit-il.

Si l’on se tient du côté des subjectivités communistes – anarchistes, socialistes révolutionnaires, écologistes radicales, sexuellement dissidentes, irrémédiablement romantiques, etc. - ou de celles et ceux qui s’essaient à penser, imaginer, créer un espace apte à générer ces subjectivités, le vote n’a rien d’obligatoire ; mais à supposer qu’on se décide à voter, refuser Mélenchon, refuser aujourd’hui la NUPES, est se situer du côté du conservatisme politique, à droite, à l’extrême-droite, ou avec les Macronistes – c’est-à-dire du côté du néo-libéralisme et des techniques fascistes dont il a besoin pour assurer son programme.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte