Walter et Brahms

Bruno Walter a dirigé les orchestres à l'abri des pesanteurs et des conformismes.

Puisque le jour des morts encourage aux fleurs, à la promenade rituelle- dont il est de bon ton, parfois, de critiquer le côté mécanique, et pourtant, comment ne pas s'y livrer, par la pensée même?- Un requiem allemand vous tend les bras. C'est un enregistrement de 1953, réalisé en public, au festival d'Edimbourg. En solistes: Irmgard Seefried et Dietrich Fischer Diskau.

Le seul regret qui nous anime est de ne pouvoir en faire entendre les beautés. Mais cette annonce, qui sait? pourrait-elle suffire à braver le vent de l'automne.

A noter

Brahms: "Un requiem allemand" par Bruno Walter. Orchestre et choeur du festival d'Edimbourg. Label Andromeda.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.