Schubert au pianoforte

Schubert: 4 Impromptus, Op. 90, D. 899 - 3. Andante © András Schiff - Topic
Le pianiste András Schiff, hongrois vivant tantôt à Florence, tantôt à Londres, interprète au pianoforte les sonates et les impromptus de Schubert. Il est dépositaire d'une tradition musical, d'une mémoire familiale aussi, qui le porte à transmettre par son art une conception du monde, attentive à l'autre.

En proposant cet enregistrement sur un instrument de 1820, l'artiste ne se lance pas dans l'une de ces fantaisies musicologiques, appauvrissements de la sensibilité par une exigence du son qui peuplent nos discothèques. Dès les premières notes, un paysage se déploie, tout de tendresse et de mélancolie tissé.

Voilà pourquoi le billettiste recommande chaudement ce double album paru voici quelques jours chez ECM, un label de qualité. Cette référence accompagnera vos nuits d'hiver avec douceur.   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.