Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle (I)

Prokofiev - Romeo & Juliet - Suite for 2 pianos - La Dispute - Berlinskaia Ancelle © idforart
 La Russie n'est pas un pays: c'est un rapport au monde, un espace où les êtres construisent des châteaux de musique, un tourbillon de folie qui dépose à Litovsk un peu des embruns de Brest.

Arthur Ancelle est français, parigot même, élève de l'Ecole normale de musique dont il compte parmi les lauréats les plus brillants. Ludmila Berlinskaya prolonge une illustre lignée d'artistes moscovites. Ils forment l'un de ces couples d'artistes qui nous émeuvent, tant se croisent en eux les mystères de l'amour et les bonheurs de l'art. Dans la brasserie tourmentée de mouvement où nous les avons rencontrés, les voici bien campés, regardant tout, ne perdant pas le fil des questions, complémentaires à la façon des harmonies.

"Je ne sais pas si nous mesurons la portée de notre image auprès du public, évidemment, mais nous aimerions espérons représenter un duo de musiciens soudés, dit Arthur. Il est vrai que l'échange des cultures tient dans notre vie quotidienne une grande part. Ludmila, bien qu'elle demeure extrêmement fidèle à son histoire, connaît Paris mieux que sa poche; de mon côté, je suis tellement marqué par la Russie que lorsque je marche aux côtés de Ludmilla dans les rues de Moscou, c'est  à moi que les gens s'adressent pour demander leur chemin".

(A suivre...)

A noter:

Ludmila Barlinskaya et Arthur Ancelle seront en concert le 10 janvier à 20h30 salle Cortot à Paris, 78 Rue Cardinet, 75017 Paris- téléphone :01 47 63 47 48 et leur nouveau disque Franz Liszt, paraîtra le 13 janvier sur le label Melodia

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.