Parenthèse enchantée

VERDI REQUIEM ROMA 1970 - ABBADO Olaig100 (Giampaolo) © Giampaolo Lomi
Comme Nouvelle vague, l'expression Parenthèse enchantée fut inventée par Françoise Giroud. Les années 1968-1973, que cette jolie formule désigne, autorisaient la liberté sexuelle sans risque, l'espérance en un monde meilleur, etc. On se gardera d'en marquer les limites: à chaque génération ses ridicules et  ses faiblesses; dans quelques années, la choses est assurée, des gens se demanderont comment nous avons pu "penser ceci, dire cela". Seul compte ici le désir d'offrir un parfum d'autrefois, le souvenir sucré du temps jadis.
Gundula Janowitz: Mozart - Die Zauberflöte, 'Ach Ich Fuhl's' © Thewisemonkey9
Cet enregistrement, qui date de 1964, démontre que la mémoire, à la semblance des flots, recouvre le temps de vagues nouvelles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.