Edna Stern à Paris

Edna Stern plays Beethoven Sonata Appassionata 1st mov © poetiquely

Edna Stern compte parmi les pianistes talentueuses qui suivent les chemins de traverse.

Des concerts et des disques? Certes oui. Mais encore? A la succession des conventions, la jeune femme préfère une intention, le don d'une lumière.

Le 24 mai prochain, Edna Stern proposera des oeuvres écrites ou interprétées dans le camp de concentration de Theresienstadt. Un hommage à deux compositeurs tchèques, Gideon Klein et Karel Reiner. Le premier mourut en déportation, le second survécut par miracle et devint l'un des musiciens du régime communiste, à Prague. 

Les musiciens juifs d'Europe n'ont pas seulement été assassinés ou persécutés: ce sont aussi leurs oeuvres qui ont été mises à l'écart de l'Histoire de la musique, alors qu'on joue, plus que jamais, des musiciens compromis avec le régime nazi. Rien n'est donc plus juste que de faire connaître leurs partitions.

 A noter:

"Musique écrite à Theresienstadt" jouée par Edna Stern dans le cadre de l'école de musique "La piana", samedi 24 mai  à 20h00,  chapelle Eugène Napoléon, 254 rue du Fbg Saint Antoine, Paris 12ème. Entré libre dans la limite des places disponibles.

 

 

Au programme :

 

Reiner, Klein, Beethoven

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.