Bach et le bonjour d'Alfred

Alfred Cortot plays Bach Brandeburg Concerto No. 5 in D major BWV 1050 © gullivior
Est-il possible de jouer faux et d'avoir du talent? Poursuivant la "conversation" d'avant-hier entre les lecteurs du blog à partir de l'exemple de Julien Clerc, le billettiste propose d'écouter Bach interprété par Cortot. Bon dimanche à tous !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.