Deux messes de Josquin

© Retraite dans la Ville
Josquin Lebloitte- dit des Prés- fut considéré comme le plus grand compositeur de son temps. Drôle d'époque? Evidemment notre homme n'a jamais pensé qu'il vivait à la fin du Moyen-âge, au début de la Renaissance: Michelet n'avait pas inventé l'expression, l'Amérique avec peine sortait des limbes où  l'Europe l'avait plongée- voilà qui devrait, soit dit au passage, encourager tout le monde à l'humilité, mais ne nous égarons pas. Quittant le Hainaut de sa naissance pour la  Provence du roi René, dont il fut l'un des chanteurs, il aurait connu Louis XI avant, avant, avant...Eh bien, là divergent les avis: les uns prétendent qu'il est parti pour l'Escaut, les autres qu'il se mit au service de la famille Sforza. L'Italie du roi Louis XII- entre guerres et lumières, hommage à la beauté, sang versé sous les armures-entraîne Josquin sur les chemin de la célébrité. 

Les messes qu'interprètent les ensembles vocaux Métamorphoses et Biscantor!, placés sous la direction de Maurice Bourbon, datent du retour en France du compositeur. Elles nous offrent, en polyphonies déployées, les couleurs de l'amour et les saveurs sucrées d'un printemps qui se déploie. Ne nous donnent-elles pas la chance de remonter le cours des années? La rivière est longue jusqu'à la Flandre que se disputaient le roi de France et  les Bourguignons. Mais c'est un voyage qu'il est doux de partager.

A écouter:

"Messes de Josquin des Prés" par les ensembles Métamorphoses et Biscantor ! Label Arre-se

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.