Puisque le général hiver- ainsi parlaient les journalistes autrefois pour évoquer le givre, à la surface d'une bataille- arrive dans nos contrées, versez de la vodka dans votre matinée.

Les russes ont-ils inventé la folie? Parfois, l'idée peut nous venir à l'esprit, tant cette partition de Balakirev, orchestrée par Lyapunov, exprime les fantasmes les plus intenses: orientalisme toc, énergie presque électrique, animation lumineuse des violons. L'amour, avec elle, va de soie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.