Paley célèbre la musique

Le pianiste Alexander Paley s'est encore déchaîné, surpassé.

Liszt, Franz/Loreley,Loreley,S.532,R.209/pf:Alexander Paley © ptna
Le pianiste Alexander Paley s'est encore déchaîné, surpassé.

Le concert qu'il a donné se composait d'une première partie consacrée toute entière à Jean-Philippe Rameau- dont il vient d'enregistrer le deuxième livre des pièces pour clavecin, transcrites, pour le label La Musica. Précision chez lui ne rime jamais avec mécanique: une inspiration véritable guide ses doigts, le désir d'agencer un paysage l'emporte sur les rituels du solfège.

Après l'entracte, un déluge est tombé sur la salle Gaveau. Chacun se doutait bien, lisant le programme, que les folies de Liszt étaient conçues pour cet artiste. Mais à ce point...Dans ce domaine- on pourrait parler de secteur d'activité, comme autrefois les sidérurgistes lorrains, les mineurs du Nord, plongeaient dans le feu, dans le sol- on connaît trois catégories. Les pianistes qui privilégient le chant de la main droite parce qu'ils ne sont pas sûrs de leur puissance, les incapables qui noient les notes par un usage délirant de la pédale de réverbération, les autres enfin qui, rares aujourd'hui, dominent la technique en produisant cette émotion permanente que l'on appelle musique

Alexander Paley n'a pas laissé beaucoup de chance à son piano. Parfois, le billettiste se demandait si l'instrument n'allait pas s'effondrer, mais non...La maison qui fabrique ces machines a travaillé pour Horowitz et Richter alors...Alexander Paley s'est élevé jusqu'à ces cimes et le public était ravi.

Rendre compte d'un concert est-il aimable? On a l'air de dire: "Ah, si vous saviez comme le festin que vous avez raté nous a remplis de bonheur". On connaît plus judicieux, plus fraternel. Si nous nous nous résignons aujourd'hui à ce qui pourrait paraître une mauvaise façon, c'est pour encourager tout le monde à suivre Alexander Paley. Pour quelle raison n'est-il pas une vedette en France, où il vit une partie de l'année, tandis que les américains l'estiment au plus haut? Mystère. En tout cas, ne le manquez pas s'il vient à passer près de chez vous. Et puis même...Cinq cents kilomètres à pieds usent peut-être les souliers, mais ils permettent, à la fin des fins, d'écouter l'un des grands artistes de notre temps. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.