La saison Proust (IV)

Trio George Sand en concert de confinement © Trio George Sand
Anne-Lise Gastaldi, pianiste que l'on peut entendre et voir ici avec ses comparses du Trio George Sand, est la directrice artistique des Journées Musicales Marcel Proust. Elle explique: "Nous nous sommes rendu compte que de nombreux points communs rapprochaient Marcel Proust et Gustav Mahler: le goût de la solitude, l'absolue vocation artistique, le croisement de leurs passions- l'écrivain mélomane, le compositeur épris de littérature- le rapport singulier qu'ils entretiennent avec le temps." Voilà pourquoi le 8 octobre, au Grand Hôtel de Cabourg, le trio George Sand, complété, comme sur le disque édité sur le label Elstir, par la  soprano Jennifer Tani et l'altiste Violaine Despeyroux, donnera des œuvres de Mahler. Mais pas que cela: Mozart ainsi qu'une création de Noriko Baba berceront les mélomanes ayant élu A la recherche du temps perdu pour domicile. A noter la présence radieuse d' Anny Duperey, fidèle amie de la manifestation, qui cette fois-ci chantera- la vie n'est-elle pas magnifique?- et la lecture de pages proustiennes dans laquelle Eva Darlan se lancera.

Pendant ce temps, les habitants de l'Aisne, à l'écoute du Festival de Laon, se délecteront de la soirée très électrique "De Beethoven à Vinteuil" et sans doute aimeront la création "Proust, mort à jamais?" spectacle associant la musique et les mots, porté par Lambert Wilson, Jean-Philippe Collard, Augustin Dumay.

Quand les lampions de la fête auront fermé leur quinquets, chacun pourra méditer le facétieux pastiche du photographe Jeanloup Sieff: "Longtemps, je me suis couché de bonheur". 

Pour tout savoir:

www.festival-laon.fr

www.amisdevinteuil.fr

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.