Mendelssohn en été

Mendelssohn Scherzo from A Midsummer Night's Dream Op.21 by Gergiev, MTO (2008)
L'ami Felix Mendelssohn n'avait pas son pareil pour écrire des partitions de soleil. Une inclination qui lui vaut le dédain de quelques mauvais coucheurs, une raison supplémentaire pour aimer ce compositeur. Ici, Gergiev donne l'impression de sortir de son lit, ce qui ne change guère et ne fait pas publicité pour l'excessive consommation de vodka. Ceci étant dit, le bonhomme ne dort que d'un œil et dirige quand même de main de maître. Toute blague mise à part, bonne journée à tous !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.