Juliette Gréco (1927-2020)

Si Tu T'Imagines - Juliette Gréco (Tokyo, 1961) © You'reGonnaLoveTomorrow
Moins de trente secondes suffisaient à identifier sa voix. Ce n'était pas la moindre des qualités de Juliette Gréco, chanteuse ( et comédienne parfois), qui vient de mourir. Au milieu des éloges, des nécrologies préparées de longues dates - il faut prévoir, toujours, quand on est journaliste- le billettiste formulera trois remarques.

Tout d'abord l'agilité de cette artiste. On ne l'a jamais prise en défaut de justesse ou de mesure, ainsi que l'atteste cette chanson merveilleuse de Boris Vian et André Popp:

Juliette Gréco - Musique mécanique © eericer

Ensuite sa ténacité. Très souvent, les gens citent la période yéyé pour expliquer la disparition des chanteuses et chanteurs "littéraires". Ils oublient que les années 1975-1990 ont été presque aussi difficiles à traverser. Le billettiste se souvient d'avoir vu Juliette Gréco à l'espace Cardin, en 1983, devant une salle plus que clairsemée. Cette femme de caractère s'est accrochée, elle a eu raison: la décennie suivante allait la replacer sur le devant de la scène.

Enfin disons-le, elle avait un tempérament de tête de pioche qui la portait au caprice. Quand le Drugstore Publicis de Saint Germain des Prés fut racheté par un fabricant de vêtements de luxe, Gréco a mené la fronde et sollicité les artistes pour manifester leur colère devant le chantier. Le jour dit, alors que des célébrités l'attendaient, elle avait envoyé son accompagnateur et mari Gérard Jouannest qui a déclaré: "Juliette s'excuse, mais elle ne viendra pas." Rien de dramatique en l'occurence, mais un exemple parmi d'autres de son individualisme forcené. Bah...Quand on a vécu l'enfance qui fut la sienne, dont les gazettes et la toile aujourd'hui se font l'écho, il faut bien pour exister puiser en soi des ressources...

Juliette Gréco "La Javanaise" | Archive INA © Ina Chansons

Gardons d'elle une lueur d'humour dans un monde sinistre.

Juliette Gréco "Un petit poisson, un petit oiseau" (live officiel) | Archive INA © Ina Chansons

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.