Italienne est la fête de Noël.

Ou Française. Ou même d'ailleurs, oui, d'Allemagne, ou des flots qui roulent du Brésil.

Qu'importe: la direction, c'est Claudio qui la donne, à la façon de Stendhal écrivant.

(A suivre)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.