Levé du jour en baroque

Phaeton: Acte II, Chaconne
Nous avons suffisamment raillé la mode qui consiste à préférer la musique baroque aux partitions contemporaines pour dire tout le bien que l'on pense du travail réalisé par Christophe Rousset. Après tout, peut-être est-il admissible que la plupart des mélomanes écoutent Lully plutôt que Stockhausen? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.