Coucher un enfant chez une Assistante Maternelle Agréée

"Re: lit à barreaux?                         de N..... "  18 Avr 2013, 03:47

C.....a écrit: Bonjour, je viens d'apprendre que les lits à barreaux deviennent obligatoire de 3mois à 1an ,comment avez vous géré ? Apparemment la loi n'est pas d'aujourd'hui...connaissez vous les lits à barreau pliants...
merci, bonnes fêtes à tous.
C...................
Chères amies,
Ce n'est pas la 1ère fois que le Conseil Général tente d’imposer ce mode de couchage. Pour ma part, ayant été "harcelée" par cette demande incongrue, je tiens à vous donner les vraies explications.
1) Vous n'êtes pas du tout obligée d'avoir de lits à barreaux car vous n'accueilliez pas en permanence les enfants chez vous. De plus, je trouve contradictoire, le fait que vous puissiez mettre un matelas dans un lit à barreaux. Et en plus vous avez le danger que l'enfant enjambe le lit au risque de se casser un membre. Sans parler du risque que l'enfant passe la tête entre les barreaux !!! Il faut que lit pliant soit aux normes AFNOR)
2) Effectivement, un matelas "très fin" pour les lits parapluie n'est autorisé qu'à partir de 12 mois. [La mort subite du nourrisson n'a rien à voir avec ce mode de couchage. C'est un problème uniquement de respiration mais c’est aussi une question de surveillance pendant la sieste. J'allais voir les enfants toutes les 10mn...
Mais le Conseil Général (administration ?????) se fait un devoir de croisade dans ce domaine.
J'ai lutté pendant 10 ans (2002-2012) sur mes 20 années de travail avec les puéricultrices sur cette question. Et avant cette période (1992-2002), je n'ai "jamais" été harcelée.
Aucun texte de loi du code social ne le stipule.
Battez vous et surtout n’ayez pas peur. La France est un pays de droit et vous avez le droit de travailler en étant respectées, reconnues. Il suffit de cette administration qui ne répond jamais à l’urgence et à l’évidence !

http://www.rhone.fr/solidarites/pmi/enfants_de_0_a_6_ans/prevention_de_la_mort_subite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.