Nouveau talent à son catalogue !

Macron, le roi de …

... l'oxymore !

Après la consultation occultée ("grand débat" gommé d'un "Est-ce qu'on a fait fausse route ? Je crois tout le contraire !"), après le consensus unilatéral ("Je ne retiendrais pas le vote blanc, le vote obligatoire, le RIC"), après l'humanisme hypocrite ("On a découvert, il faut bien le dire … [les pauvres femmes élevant seules leurs enfants ! …Ceux habitant loin de leur travail ! …Les retraités modestes ! Les handicapés ! …] "),  voici la nouvelle trouvaille macroniste : L'universel différencié ! (La même retraite pour tous … mais pas pareille pour certains !)

Ou comment continuer à prendre les gens pour des cons, et espérer qu'ils goberont SA vérité sans broncher !

Qui y croit ? Heureusement, la presse "bon chic-bon genre" vient à la rescousse pour nous faire avaler ces couleuvres publicitaires destinées à redorer un blason … qui en a bien besoin :  Cette "bonne presse" va devoir en remettre des couches pour arriver à ses fins !

Le plus marrant -si j'ose dire, vu que cynique est plus approprié- c'est que les petits, et très petits, salaires devront attendre leur 64 ans pour bénéficier d'un (hypothétique) revenu décent ! Jusque-là, il faudra en chier, et pour pas cher !

Alors qu'augmenter ces salaires, dès aujourd'hui, éviterait (grâce à de plus importantes cotisations) d'avoir à monter ce genre d'usine à gaz !

Bien sûr, il faudrait, pour arriver à ça, que les actionnaires (chouchoutés par leur protégé de l'Élysée) revoient leurs appétits financiers à la baisse, et abandonnent quelques miettes de leurs dividendes au bien commun : Mais l'empathie pour ceux qui en bavent n'est pas leur fort !

Et pendant ce temps, le mouvement social perdure, et bien que les pertes financières des grévistes deviennent insupportables, ils tiennent le coup avec courage et détermination.

Malgré la politique de pourrissement  du pouvoir, les difficultés de déplacement engendrées n'entament que très peu le soutien de la population à cette lutte sociale, indispensable pour que le système promu par nos "élites"  (qui, bien sûr, ne seront pas concernés !) soit revu totalement, par une vraie concertation avec les parties prenantes.

Champion du "en même temps", notre (!!) président-monarque parvient à faire cohabiter colère des uns et solidarité des autres, dénuement quotidien pour beaucoup et opulence démesurée d'une nomenklatura vorace, prôner le "ensemble" et œuvrer au délitement social : champion, je vous dis !

Au fait, faut-il ouvrir une cagnotte LEETCHI pour SA Majesté qui abandonne d'un geste olympien -voire auguste (C'est à ça qu'on reconnait un vrai clown !)-  des rétributions … inaliénables à ce jour ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.