Donnez, donnez, donnez !!

J'en ai ras-le-bol de ces demandes de don reçues par dizaines, par courrier postal ou électronique, d'associations dont certaines peuvent, de plus, être dotées d'une gestion assez contestable, ou pire entre les mains d'escrocs patentés !

 Agacé non pas tant par les demandes en elles-mêmes, hélas justifiées par la misère que supportent toutes les populations opprimées, poussées à l'exode -quand elles ont eu la chance (??) de survivre aux assassinats de masse-  ou engendrées par  la pauvreté qui croît de jour en jour dans nos régions oubliées économiquement, et jusqu'aux rues de la capitale qui abritent (est-ce vraiment  le terme le plus adapté ?) des sans-domicile toujours plus nombreux.

 Non ! Ce qui m'irrite dans ces documents ?  La clause systématique qui vous rappelle que "votre don est déductible de votre impôt de 66% ou de 75% de son montant".

 D'abord c'est faux !  Car cette réduction étant plafonnée, la clause devient mensongère dans les cas de dépassement du plafond.

 Ensuite parce que ça cache un petit côté mesquin ! Car soit on calcule au plus juste pour "optimiser" son don au  mieux (ce que les très fortunés savent faire à merveille pour leurs salaires ou autres émoluments), soit on est vraiment touché par le dénuement de beaucoup de nos semblables, et la réduction promise ne devient qu'accessoire !

 Enfin, et sans doute le plus révoltant, ces appels réitérés à notre générosité souligne le peu d'empressement de nos gouvernants à remédier à cette chute dans la déchéance de beaucoup de nos semblables, gouvernants dont les efforts n'ont, par contre, de cesse à enrichir les plus favorisés en leur octroyant toujours plus d'avantages.

 Bien sûr, je continuerai à donner, mais je reste pessimiste quant à l'amélioration de l'état du monde que nous organisent nos hommes politiques : il pourrit chaque jour un peu plus pour le commun des mortels !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.