« Il y a partout des gens qui font les choses comme il faut »

Même, surtout, quand ils sont au pouvoir ?

A Marseille, Macron n’a rien fait d’autre que de la propagande pour sa propre campagne. Et pour soutenir son ministre il a même osé ça :

« Nous serions aveugles ou naïfs de penser que la totalité de ce que chaque ménage touche en allocation de rentrée scolaire est reversée pour acheter des fournitures ou les livres des enfants. [Ce n’est] pas vrai, et nous tous, nous le savons, a avancé le président de la République après avoir visité une école dans un quartier populaire de Marseille. On construit bien les choses quand on se base sur un constat lucide et véridique. Il y a, comme partout, des gens qui font les choses comme il faut, et il y a toujours des gens qui [ne] les font pas comme il le faut et qui n’utilisent pas l’argent [pour ce à quoi il est destiné]. » Le Monde

Il arrive que les parents achètent aussi à manger à leurs enfants…

La seule chose que les habitants auront gagné avec sa visite, c’est que leur quartier a enfin été nettoyé. Voir ou revoir cet excellent sujet de France 2 qui résume bien toute cette singerie… Parce que pour le reste, ça ne va rien changer.

coup-de-balai

L'ŒIL DU 20H. Marseille : les dessous d'un coup de balai dans la cité visitée par Emmanuel Macron © franceinfo
 

 

Et pour les affiches aussi il soutient son ministre. C’est certain. Si ça se trouve c’est même lui qui a eu l’idée…

Ils détournent les valeurs de la République et il faudrait se taire ? Je l’ai croisée en grand cette affiche, dans une gare…

 © photo GTK © photo GTK
 

Non, la laïcité ce n'est pas cela.

Ça, ce qui est montré sur cette affiche, outre la stigmatisation, c'est un droit tout simplement ; et un devoir pour la République, d’assurer l’égalité entre tous.

L’égalité est un principe à valeur constitutionnelle. L'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que "la loi doit être la même pour tous". Les personnes dans la même situation doivent être traitées de manière identique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.