Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

2367 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 janv. 2023

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Tirailleurs !

Un film à voir, et à montrer dans les écoles. Les cinquante Tirailleurs qui sont encore en vie, pourront enfin toucher ce qui leur est dû depuis des décennies. A l’âge qu’ils ont, c’est sûr, l’Etat ne perdra pas beaucoup, à part encore un peu de notre considération…

Gabrielle Teissier K
Citoyenne, du monde, de gauche, athée, en résistance contre tous les racismes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Elle avait raison Madame Weintraub, quand elle disait à la télé que les blancs et les noirs n’ont pas les mêmes coutumes. Au Sénégal par exemple, on ne laisse pas les gens qu’on connaît, mourir sans leur rendre grâce et sans les couvrir d’un linceul, même improvisé. Les blancs, eux, sont capables de laisser des os humains sur leurs champs de bataille sans jamais se préoccuper de savoir de qui il s’agit. C’est ça aussi qu’on voit dans le film d’Omar Sy. Peut-être que Mme Waintraub avait vu le film avant tout le monde et qu’elle a eu honte de ce que la France a fait en enrôlant par la force dans son armée des hommes jeunes et en bonne santé -pour s’en assurer toujours le même geste obscène, leur faire ouvrir la bouche, comme aux chevaux, pour voir leur dentition- pour servir de chair à canon. Si ce n’est pas le cas, je lui conseille d’aller voir le film et de se taire. Je sais je sais il y a des méchants partout. Même dans ce film.

Moi je l’ai vu hier ce film et je suis ressortie en pleurant. Je sais j’ai la larme facile… Et je sais aussi que plus jamais je ne pourrais regarder l’Arc de triomphe et surtout la tombe du soldat inconnu de la même manière et surtout sans voir un renard s’y promener. Même lui était plus reconnaissant que les blancs.

Illustration 1

Indigènes avait fait craquer Chirac en 2006, mais les 20 000 Tirailleurs eux, sont restés sans reconnaissance. Pourtant on leur avait bien dit qu'après la bataille ils seront Français !  Même Hollande s’en fichait et n‘a rien fait, et Macron premier non plus. Il faut des films aux gouvernants pour qu’ils se souviennent que tous les hommes sont égaux en dignité et en droits ? Minables.

Les cinquante Tirailleurs qui sont encore en vie, pourront enfin toucher ce qui leur est dû depuis des décennies. A l’âge qu’ils ont, c’est sûr, l’Etat ne perdra pas beaucoup, à part encore un peu de notre considération…

Et bien sûr, la guerre c’est de la merde, ici ou là-bas. Et ça, nous le savions déjà.

Illustration 2

Bakary Diallo s’enrôle dans l’armée française pour rejoindre Thierno, son fils de 17 ans, qui a été recruté de force. Envoyés sur le front, père et fils vont devoir affronter la guerre ensemble. Galvanisé par la fougue de son officier qui veut le conduire au cœur de la bataille, Thierno va s’affranchir et apprendre à devenir un homme, tandis que Bakary va tout faire pour l’arracher aux combats et le ramener sain et sauf. Un film de Mathieu Vadepied avec Omar Sy, Alassane Diong et Jonas Bloquet, au cinéma le 4 janvier 2023.

TIRAILLEURS - Bande-annonce [Le 4 janvier au cinéma] © Gaumont

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte