mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart ven. 29 avr. 2016 29/4/2016 Édition du matin

Le bruit du silence...

"Un arrêt à froid en entraîne un autre.
Suite à l’achèvement de l’étape 2 de la feuille de route destinée à sortir de la crise nucléaire, le ministre japonais en charge de ce dossier, Goshi Hosono, a indiqué hier que désormais, le gouvernement ne ferait plus de conférence de presse conjointe avec TEPCo....."

 

conference-presse.jpg

 

http://fukushima.over-blog.fr/article-fukushima-arret-a-froid-de-l-information-93607386.html

 


Alors que le gouvernement japonais vient de décréter l’arrêt à froid des réacteurs de Fukushima (comme s’il y avait encore des « réacteurs » à Fukushima !), un journaliste japonais indépendant, Tomohiko Suzuki, a donné vendredi une conférence de presse très instructive. Cet homme courageux, journaliste de terrain, s’était fait embaucher à la centrale de Fukushima Daiichi comme ouvrier par l’intermédiaire d’une filiale de Toshiba. Il a pu ainsi enquêter à l’intérieur même du site du 13 juillet au 22 août 2011, assigné à une tâche liée au retraitement de l'eau contaminée. Ses révélations décapantes nous amèneront à nous interroger une nouvelle fois sur la disparition de dizaines, voire de centaines d’ouvriers sur les listes administratives de la centrale nucléaire.

photo_1323976396435-1-0.jpg

 

http://fukushima.over-blog.fr/article-les-disparus-de-fukushima-93065109.html

 

Et dans la lumière nue j'ai vu
Dix mille personnes, peut-être plus
Des gens parlant sans se parler
Des gens entendant sans écouter
Des gens écrivant des chansons que les voix ne partagent jamais
Et personne qui n'osait
Déranger le son du silence

 

298521_2400301698965_1593736543_2353050_

 

© Frédéric Schweyer

moi
je veux plonger mon poing
dans ta gueule ouverte
te l’enfoncer jusqu’au cœur
jusqu’au tripes
et te les arracher
pour les brandir à la lumière
du soleil

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Bonjour,

Je met sur papier, toutes les infos qui nous arrivent de ce lieu, et range cela dans une grande caisse. Après Tchernobyl, jamais je n'aurais pensé revoir et lire de telles "choses" . (Donc au moins, les textes seront lisibles par d'autres pour démontrer cette folie, actuelle et à venir ) .Mais déjà à cette époque et ensuite, tout avait été dit chanté écrit peint photographié filmé, commenté. La route vers la destruction de notre espèce est tracée, l'humain est devenu cobaye pour certains industriels/financiers, en ce domaine comme tant d'autres ...... NON AUX SILENCES. merci de poursuivre vos actions de veille, c'est dur à lire : mais nécessaire pour dire, raconter, informer autant que possible . Personne ne pourra dire : Je ne savait pas !

COLÈRE .

 

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 2 abonnés

Le blog de Gaiga Kaunta